Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

eSwatini : un activiste saisit la justice après le changement de nom du pays

eSwatini : un activiste saisit la justice après le changement de nom du pays

Swaziland

Surpris par le changement de nom de leur pays, les 1.3 million d’habitants d’Eswatini ont mis du temps à s’en accommoder.

Près d’un mois après la décision royale, dans le pays, institutions, écoles ou encore commissariats de police gardent toujours les neuf lettres du Swaziland.

De quoi donner des arguments aux réfractaires qui refusent catégoriquement de se plier aux ordres du monarque. Thulani Maseko, un avocat et activiste a porté l’affaire devant la justice. Il dénonce une atteinte à la démocratie.

“Nous sommes beaucoup à penser que le nom d’un pays, c’est notre identité. S’il est changé, pour quelque raison que ce soit, il faut qu’il y ait un processus de consultation du peuple, pour savoir si ce changement de nom est accepté en premier lieu, et si oui, quel nom donner au pays” explique l’activiste et avocat Thulani Maseko.

Selon, Thulani Maseko, “Ngwane” désignait le peuple du royaume au XVIIIe siècle, une référence faite au roi de l‘époque. Il est devenu Swaziland qu’avec Mswati II.

“Il semble qu’il y ait débat sur le fait de savoir si le nom pré-colonial était eSwatini ou autre chose. Certains disent que le pays s’appelait “Ngwane”. Donc même d’un point de vue historique nous ne sommes pas sûr que ce nouveau nom nous ramène à ce que nous étions avant” souligne-t-il.

Même s’il ne se fait guère d’illusion sur ses chances de succès devant les juges, Thulani Maseko refuse de céder aux diktats du roi. Quant à la population ou encore les entreprises du royaume d’eSwatini, elles auront obligation de se mettre à la page.

Voir plus