Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Côte d'Ivoire : des enfants condamnés à la mendicité

Côte d'Ivoire : des enfants condamnés à la mendicité

Côte d'Ivoire

Si les jumeaux sont considérés comme étranges et surnaturels en Côte d’Ivoire, depuis quelque temps, ils sont aussi exhibés à des fins de mendicités juteuses.

À Abidjan comme dans d’autres villes, on retrouve, des colonnes de femmes assises à différents endroits avec leurs enfants jumeaux à la recherche de gestes de bonne volonté des passants.

Les routes principales, les rues, les places publiques, les lieux de culte, et même les cimetières sont les sites occupés par ces enfants déguisés en mendiant.

De nombreux parents retardent la scolarité des jumeaux pour bénéficier de cette manne.

“Sortir avec les enfants au bord de la route ne me plaît pas. Je le fais à cause de la pauvreté. Je sors avec eux parce que je n’ai rien. On sort et on se débrouille ici. Parfois nous gagnons (de l’argent), et d’autres fois rien. Mais ce qui est sûr, on ne se décourage pas. Mais quand ils auront l‘âge, je vais les inscrire à l‘école” explique Aïcha Cissé, une mère de jumeaux

Une Association des jumeaux mène régulièrement des actions de sensibilisation. Objectif : lutter contre l’exhibition de ces enfants dit surnaturels.

“La place d’un enfant se trouve à l‘école. Mais le constat que nous faisons, les parents exposent les enfants jumeaux dans la rue pour la mendicité au lieu de les mettre à l‘école. Et nous luttons plus pour que les parents puissent comprendre. Nous les sensibilisons pour leur dire simplement que la place d’un enfant se trouve à l‘école et non dans la rue. Parce qu’un enfant qui acquiert une éducation de la rue n’est qu’un danger premièrement pour sa maison, pour son environnement et pour son pays“a declaré Jean Trésor Dépri, président d’une association des jumeaux.

Certains parents de jumeaux n’hésitent pas à confier leurs enfants à des enseignants coraniques. Cependant, au lieu de bénéficier d’une bonne éducation, les petits apprenants sont orientés vers la mendicité.

Voir plus