Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Zambie : vers une hausse des taxes dans le secteur minier

Zambie : vers une hausse des taxes dans le secteur minier

Zambie

Dans le cadre de l’exécution du budget de 2019, le gouvernement zambien promet d’augmenter les taxes sut l’exploitation minière. Objectif affiché : réduire une dette extérieure qui s‘élève à plus de 8 milliards de dollars.

En 2019, l‘économie zambienne tournera avec un budget de 86,8 milliards de kwacha, soit 7,1 milliards de dollars. C’est l’annonce faite hier devant le Parlement par la ministre des Finances, Margaret Mwanakatwe.

Mais, dans un contexte où l‘économie zambienne semble étranglée par une lourde dette extérieure d’environ 8 milliards de dollars, il semble difficile d’exécuter un tel budget.

À plus forte raison, les bailleurs de fonds semblent mécontents de la Zambie. En raison des accusations de corruption, le Royaume-Uni, la Suède, la Finlande et l’Irlande ont interrompu momentanément leur aide à la Zambie après la publication d’informations de presse faisant état de détournements dans un programme d’aide sociale du gouvernement de Lusaka. Et le FMI a mis en attente un programme d’aide à la Zambie en raison des dettes « insoutenables ».

Des Zambiens boudent déjà

Or, si elle est deuxième productrice de cuivre en Afrique après la RDC voisine, la Zambie regorge de bien d’autres ressources minérales. Un atout dont Margaret Mwanakatwe entend se servir pour réduire sa dette. Ce, en revoyant à la hausse la fiscalité minière.

Ainsi, les redevances par exemple connaîtront une augmentation de 3 à 9 %. Ce, en tenant compte de l‘évolution des prix des matières sur le marché. Il y a aussi le gouvernement zambien se veut rationnel dans l’exploitation de ses ressources minérales.

« Les ressources minérales destinées à s‘épuiser un jour, il est essentiel de structurer un régime fiscal efficace pour le secteur minier afin de garantir que les Zambiens tirent profit des richesses minérales dont notre pays est doté », a déclaré Mwanakatwe.

Des mesures qui passent mal à la gorge de certains Zambiens. Ainsi qu’en témoignent des manifestations contre la corruption observées devant le Parlement pendant la présentation du budget.

« Nous sommes fatigués d’entendre parler de scandale après le scandale concernant le mauvais usage de nos ressources nationales », a déclaré Laura Miti, l’un des organisateurs de la manifestation.

>>> LIRE AUSSI : Soupçonnée de corruption, la Zambie privée de l’aide britannique
>>> LIRE AUSSI : Coopération : la Chine promet 60 milliards de dollars au développement de l’Afrique
>>> LIRE AUSSI : Kenya : hausse de l’inflation
Voir plus