Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Billets de banque "disparus" au Liberia : contradictions au sein du gouvernement

Billets de banque "disparus" au Liberia : contradictions au sein du gouvernement

Libéria

Le Liberia s’interroge toujours sur la présumée disparition de conteneurs d’une valeur de plusieurs dizaines de milliers de dollars. Et les diverses versions livrées au sein même du gouvernement ne sont pas de nature à rassurer les populations.

En début de semaine, le ministre de l’Information Lenn Eugene Nagbe soutenait que l’administration du président George Weah n’avait pas été informée de l’arrivée de ces conteneurs de billets, commandés avant son arrivée au pouvoir, et qu’une enquête avait été ouverte.

L’enquête ouverte en août devrait notamment permettre de retracer des sacs et conteneurs remplis de billets de dollars libériens pour un montant de 15 milliards (97 millions de dollars américains ou 83 millions d’euros) destinés à la Banque centrale, où l’on n’a pas retrouvé leur trace.

Une information qu’a très vite démentie l’ancien gouverneur de la Banque centrale sous Ellen Johnson Sirleaf. “A ma connaissance, il n’y a pas de conteneurs manquant”, a-t-il sobrement déclaré.

“N‘écoutez pas ce que le ministre de l’Information raconte. Moi je dis qu’il n’y a pas d’argent disparu. Personne ne cherche des milliards de dollars”, a abondé le ministre des Finances, Samuel Tweath. “Le but de cette enquête est de remonter exactement l’afflux de billets imprimés et amenés dans le pays de 2016 à 2018”, a ensuite précisé le ministère.

Les Etats-Unis et le FMI appelés à l’aide

Au Liberia, en tout cas, l’affaire a pris une tournure importante. Elle fait la Une de tous les journaux et fait l’objet d’une protestation sur les réseaux sociaux. “Bring Our Container Back” (Rendez-nous notre conteneur), chante depuis deux jours le rappeur libérien Kpanto dans une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, où de nombreux Libériens expriment leur colère.

“Nous avons dit que l’argent était arrivé et qu’il y avait une enquête, mais nous n’avons pas dit que l’argent était manquant. Donc quand les gens disent + Rendez-nous nos milliards +, ça n’a pas de sens”, a insisté vendredi le ministre de la Justice, Musah Dean.

M. Dean a souligné que la somme de 16 milliards de dollars libériens était proche des 17 milliards en circulation dans le pays et que si ce montant avait disparu, “il n’y aurait plus d’argent dans l‘économie”.

L’enquête pour laquelle Monrovia a demandé le soutien des Etats-Unis et du Fonds monétaire international devrait permettre de connaître la vraie version de l’histoire. En attendant, une quinzaine de personnes ont été privées de voyage à l’extérieur du pays. Sur la liste de ces personnes figurent Milton Weeks, Charles Sirleaf, fils de Mme Sirleaf qui travaille à la Banque centrale depuis les années 2000, ou encore l’homme d’affaires libanais George Abi Jaoudi, un proche de l’ex-présidente.

>>> LIRE AUSSI : Liberia – 100 millions $ volatilisés : 15 personnalités interdites de sortir du pays
>>> LIRE AUSSI : Congo – Mort suspecte de 13 jeunes : versions contradictoires au sein du gouvernement
Voir plus