Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Braconnage : le Botswana défend sa réputation

Braconnage : le Botswana défend sa réputation

Botswana

Le Botswana se veut rassurant quant à son engagement dans la lutte anti-braconnage, après que l’ONG Elephants sans frontières, a dénoncé le massacre d‘éléphants par des braconniers dans le nord du pays.

Les autorités ont convié les journalistes à une visite du parc Chobé. Six carcasses d‘éléphants ont été repérées, dont deux victimes de mort naturelle.

“C’est une mort naturelle parce qu’il n’a pas été tué par des braconniers. On a trouvé les défenses intactes, et notre équipe les a enlevées. Et la cause de la mort naturelle pourrait être la vieillesse, la maladie ou une mort de faim à cause de la saison sèche” explique, le Colonel George Bogatsu, commandant adjoint de la brigade anti-braconnage.

Eléphants Sans Frontières avait établi un lien entre ces disparitions et la décision des autorités de désarmer ses rangers spécialisés dans la lutte anti-braconnage.
Une affirmation que rejette le coordinateur des opérations.

“Nous avons retiré certaines armes à l’unité anti-braconnage au sein du département de la faune sauvage et des parcs nationaux. Mais la force de défense d’une Botswana , en tant que force militaire, reste armée de son arsenal et certaines de ces armes sont utilisées pour des opérations anti-braconnages” souligne Simon Barwabatsile, coordinateur national des opérations anti-braconnages.

Elephants sans frontières affirme avoir recensé 90 carcasses d‘éléphants victimes de braconnage. Mais plusieurs ONG de défense de la faune ont critiqué ce rapport, accusant Elephants sans frontières de chercher ses propres intérêts, avant une réunion à Londres sur le financement de la lutte contre le braconnage.

Voir plus