Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

L'Afrique du Sud célèbre ses nouveaux quintuplés

L'Afrique du Sud célèbre ses nouveaux quintuplés

Afrique du Sud

La clinique Botshelong-Empilweni dans la province du Gauteng, en Afrique du Sud, vient de poser son empreinte dans l’histoire médicale du pays. La semaine dernière, le centre a donné naissance à des quintuplés, les premiers depuis les années 1960.

Une grosse surprise pour toute l‘équipe médicale autant que pour la mère Prudence Ndlangisa et pour le père, Joe Buthelezi. Car, durant toute la période de la grossesse, il semble que les échographies aient oublié de préciser qu’il s’agissait de quintuplés.

En effet, la famille et l‘équipe médicale s’attendaient à voir arriver des triplés. Une surprise qui n‘éclipse cependant pas la joie des agents de la clinique Botshelong-Empilweni qui saluent l’arrivée d’une “race spéciale livrée et nourrie dans un township et traitée par des médecins locaux qui ont grandi dans un township”, a résumé le docteur Moeng Pitsoe qui a supervisé l’intervention.

De la fierté, mais aussi de l’aide

“C’est le genre de choses qui se passent habituellement à New York et dans les hôpitaux des grandes villes d’Angleterre et les gens peuvent maintenant traverser la rue et dire que cet hôpital a eu ce genre d’événement, c’est une belle histoire à raconter”, a-t-il poursuivi, fier.

Une fierté que partage également la mère des quintuplés, même si elle craint que son époux et elle ne disposent de moyens suffisants pour entretenir les enfants. “Je pense que j’ai besoin d’aide, car avec les trois que je pensais attendre, je me disais que ça irait, qu’on s’en sortirait. Mais quand il s’agit de cinq, je pense que nous avons besoin d’aide”, a-t-elle lancé à l’endroit des Sud-Africains. “Nous sommes des mères, nées pour supporter les difficultés. Peu importe à quel point les choses sont difficiles, nous pouvons y faire face”, a-t-elle ajouté.

Elle peut d’ores et déjà compter sur le soutien de la clinique qui a vu ses enfants naître. Les responsables de l’institut ont notamment promis d’apporter de l’aide afin de répondre aux besoins des quintuplés. Prénommés Siyanda, Sibahle, Simesihle, Silindile et Sindisiwe, les bébés sont des prématurés de 30 semaines, nés le 6 septembre.

Chacun des bébés pesait plus d’un kilo à la naissance. Ils devraient être libérés de l’hôpital une fois qu’ils pèseront chacun 2 kg. Ci-dessous une vidéo des nouveaux-nés que l’Afrique du Sud chérit déjà.

Voir plus