Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Ouganda : Dominic Ongwen devant les juges

Ouganda : Dominic Ongwen devant les juges

La Haye

L’ex-rebelle ougandais, Dominc Ongwen doit être acquitté de crimes de guerre car il est avant tout une victime, c’est ainsi qu’a plaidé, son avocat à l’ouverture des déclarations de la défense devant la Haye, mardi.

L’ex-chef rebelle ougandais de l’Armée de résistance du Seigneur est le premier accusé de la CPI à être considéré comme une victime par certains groupes de défense des droits de l’Homme. Pour l’avocat, Krispus Ayena Odongo, Dominic Ongwen, reste une victime.

“Votre honneur est confronté à une tâche gigantesque, résoudre des questions qui ne vous sont pas inconnues. Premièrement, l’accusé peut être qualifié de victime, si c’est le cas, il n’a pas cessé d‘être sous la domination de la LRA.”

Également accusé de crimes contre l’humanité, Dominic Ongwen doit répondre de 70 chefs d’accusation devant la Cour pénale internationale (CPI) pour des actes présumés commis par la LRA et qui ont semé la terreur dans le nord de l’Ouganda entre 2002 et 2005.

“Croyait-il qu’il était impuissant sous la houlette de son chef spirituel Kony, s’il l’a fait, comment cela l’a-t-il impacté, ou sur ses dispositions mentales, l’a-t-on laissé agir en propre conscience, en homme raisonnable ou indépendant, même après avoir atteint l‘âge adulte.”

Dominic Ongwen est le seul commandant de la LRA à être détenu à La Haye, alors que son ancien chef, Joseph Kony, est toujours recherché, 13 ans après l‘émission d’un mandat d’arrêt international.