Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

[Vidéo] Quand l'Afrique du Sud fait danser Theresa May

[Vidéo] Quand l'Afrique du Sud fait danser Theresa May

Afrique du Sud

Une offensive de charme à l’endroit de l’Afrique pour la Première ministre britannique. A l‘ère du post-Brexit,Theresa May est sur le continent pour se faire de nouveaux partenaires. Quitte à esquisser quelques pas de danse.

Face aux enfants de l‘école primaire Gugulethu, au Cap, Theresa May a bien voulu faire valoir ses talents de danseuse. Rire enfantin, déhanchés, la Première ministre britannique a plongé dans le grand bain sud-africain où elle a donné, ce mardi, le top départ d’une mini-tournée africaine qui la conduira également au Nigeria et au Kenya.

La vidéo de ce petit moment de détente a été partagée par le gouvernement sud-africain et retweetée par Theresa May elle-même.

En Afrique, les desseins de Londres sont clairs. Redessiner la coopération commerciale longtemps qualifiée de déséquilibrée, notamment en défaveur du continent. Aujourd’hui, Londres mise sur une coopération d‘égal à égal pour une croissance accrue de l’Afrique. Theresa May en a d’ailleurs fait la promesse lors d’une rencontre avec des chefs d’entreprise au Cap. Elle a du reste envisagé de redéployer l’enveloppe destinée à l’aide dans des investissements commerciaux.

Une politique africaine repensée par la Grande-Bretagne qui a décidé en 2016, à l’issue d’un référendum, de sortir de l’Union européenne. Si Londres peut effectivement trouver en l’Afrique – continent jeune, en forte croissance et plein de promesses – un partenaire viable, elle doit cependant faire face à une concurrence de taille de pays émergents. La Turquie, l’Inde, et surtout la Chine ont bien pris pied en Afrique, et le continent semble s’en délecter.

>>> LIRE AUSSI : Afrique du Sud : Theresa May apporte son soutien à la réforme agraire
>>> LIRE AUSSI : Le Royaume-Uni veut devenir le premier investisseur occidental en Afrique
Voir plus