Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Uhuru Kenyatta et Donald Trump se rencontrent ce lundi ... en 20 minutes

Uhuru Kenyatta et Donald Trump se rencontrent ce lundi ... en 20 minutes

Kenya

Uhuru Kenyatta, le chef de l’Etat kényan est attendu ce lundi à la Maison-Blanche où il doit rencontrer son homologue américain Donald Trump. Au menu des échanges, commerce et sécurité.

Vingt minutes chrono. C’est le temps qu’est censée durer la rencontre entre les présidents kényan et américain ce lundi à la Maison-Blanche. Vingt minutes durant lesquelles les deux chefs d’Etat tableront sur la coopération commerciale et la sécurité en Afrique de l’Est dont le Kenya est le hub.

Considéré comme l’un des principaux partenaires stratégiques de Washington dans la lutte contre le “terrorisme” en Afrique subsaharienne, Nairobi est le troisième bénéficiaire de l’aide à la sécurité des Etats-Unis. Une coopération qui s’est davantage corsée avec la montée en puissance du groupe extrémiste Al-Shabaab, qui mène des attaques tant en Somalie qu’au Kenya. Depuis mai 2017, ce sont quelque 100 policiers qui ont été tués par le groupe dans des attentats à la bombe et des embuscades.

Redorer une image ternie

Sur le plan commercial, également, les relations entre le Kenya et les Etats-Unis sont au beau fixe. Les échanges commerciaux se sont par exemple établis à 1,5 milliards de dollars en 2017. Mais le chef de l’Etat kényan ne compte pas en rester là. À Washington, il ira du reste à la rencontre d’investisseurs américains afin de les sensibiliser à des projets d’investissement comme la future autoroute entre la ville portuaire de Mombasa et la capitale Nairobi, évaluée à 4,5 milliards de dollars.

Dès son retour au Kenya, Uhuru Kenyatta recevra jeudi la Première ministre britannique Theresa May. Là aussi, il sera question de coopération commerciale et sécuritaire.

Pour nombre d’observateurs, cette cadence diplomatique est de bonne augure pour le président kényan, après la crise électorale de 2017 lors de laquelle sa victoire à la présidentielle a été largement contestée.

>>> LIRE AUSSI : Theresa May au Kenya pour sa première visite en Afrique >>> LIRE AUSSI : Uhuru Kenyatta sera reçu à la Maison-Blanche le 27 août
Voir plus