Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

En Egypte, un diplomate critique de Sissi mis aux arrêts

En Egypte, un diplomate critique de Sissi mis aux arrêts

Egypte

Masoum Marzouk, diplomate égyptien de carrière a été placé en détention ce jeudi, au Caire. Opposant invétéré du régime cairote, l’homme a appelé à organiser un référendum sur le gouvernement du président Abdel Fattah Al-Sissi et menacé d’organiser un rassemblement.

Devant la justice égyptienne, Masoum Marzouk devra répondre des accusations “d’appartenance à un groupe illégal visant à renverser le gouvernement”, “insulte à l’Etat” et “appel au chaos”, a confié une source proche de l’affaire à l’Associated Press. Ce jeudi, l’appartement du diplomate a été fouillé avant qu’il ne soit emmené à une destination non communiquée. Une méthode critique par son avocat Khalid Ali.

“Le minimum de droits réservé à un accusé est d’avoir accès à un avocat et de permettre à l’avocat de participer à l’enquête… Voici la différence entre un accusé et un otage”, a écrit l’avocat sur son compte Twitter.

Plus tôt ce mois-ci, Masoum Marzouk avait appelé à un référendum pour destituer le gouvernement Sissi pour son bilan jugé “mauvais”, et avait également appelé à la libération de tous les prisonniers politiques. Dans sa feuille de route, l’ancien diplomate proposait l’installation d’un gouvernement de transition et une interdiction d’activité politique de 10 ans pour toutes les personnes qui ont servi dans le gouvernement ou au Parlement ces dix dernières années.

>>> LIRE AUSSI : La France participe à l‘écrasement du peuple égyptien, accusent des ONG

Appels à la démission

En cas de non-adhésion du gouvernement à ce plan d’action, la population devrait se rassembler le 31 août à la place Tahir du Caire, épicentre de la révolution de 2011, pour discuter de la prochaine étape, avait-il annoncé.

Ancien élément des forces spéciales de l’armée égyptienne, Masoum Marzouk est un vétéran de la guerre de 1973 contre Israël. Il a plus tard occupé de nombreuses positions de diplomate, notamment ambassadeur en Finlande, en Estonie et en Ouganda.

Ces dernières années, il a rejoint l‘équipe de campagne du candidat à la présidentielle de 2014, le journaliste Hamdine Sabahi, en tant que conseiller et porte-parole. Le nom de Masoum Marzouk évoque par ailleurs son opposition farouche au projet de transfert de deux îles égyptiennes à l’Arabie saoudite, finalement abandonné.

Son arrestation pourrait raviver les critiques contre le gouvernement du président Sissi accusé de museler les libertés individuelles. Récemment, le président égyptien s’est d’ailleurs inquiété d’une campagne sur les réseaux sociaux l’appelant à démissionner.

>>> LIRE AUSSI : Réseaux sociaux et blogs, l’opposition qui dérange des dirigeants africains
>>> LIRE AUSSI : Décès de Samir Amin, l’altermondialiste défenseur de l’Afrique
Voir plus