Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : l'UNICEF plaide pour la prise en charge des enfants orphelins touchés par Ebola

RDC : l'UNICEF plaide pour la prise en charge des enfants orphelins touchés par Ebola

République démocratique du Congo

Selon l’UNICEF, plus de 50 enfants orphelins sont touchés par Ebola dans le Nord-Kivu à l’est de la RDC. L’institution onusienne en charge des questions de l’enfance en appelle à leur assistance.

Depuis son déclenchement en fin juillet dernier à Mangina, non loin de la ville de Béni dans le Nord-Kivu à l’est de la RDC, l‘épidémie d’Ebola a déjà touché plus de 95 personnes et fait 55 décès.

Mais, le virus ne tient pas compte de la descendance de ses victimes. Ebola a déjà touché 53 enfants orphelins. Cette révélation du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) fait également état de deux morts parmi ces enfants touchés par Ebola.

« De nombreux enfants sont confrontés à la maladie ou au décès de leurs parents et de leurs proches. Certains ont perdu un grand nombre de membres de leur famille et se retrouvent seuls. Ces orphelins ont un besoin urgent de notre soutien », a récemment déclaré Gianfranco Rotigliano, représentant de l’UNICEF en RDC.

Un véritable coup dur pour ces enfants qui sont quotidiennement confrontés à de multiples défis dont l’alimentation, la santé et l‘éducation. Pour remédier au problème, l’UNICEF et ses partenaires œuvrent non seulement à administrer des soins, mais aussi à assurer une véritable prise en charge psychologique de manière à mettre ces enfants orphelins à l’abri des fléaux sociaux dont la stigmatisation. Et d’après des médias locaux, six enfants orphelins bénéficieraient déjà de ces initiatives.


Séance de prélèvement de température sur les enfants à Mangina

Prêter main forte à l’UNICEF

Mais, visiblement débordée et soucieuse de leur sort, l’UNICEF ne peut pas résister à l’envie d‘émettre un appel à l’aide. « Les enfants affectés par l’épidémie d’Ebola ont besoin d’une attention et d’une assistance particulières. Ce sont généralement les femmes qui s’occupent des enfants et quand elles sont infectées par la maladie, il y a un grand risque que leurs enfants et leurs familles deviennent vulnérables », ajoute Gianfranco Rotigliano.

C’est la dixième épidémie d’Ebola que connaît la RDC depuis la découverte du virus au bord de la rivière Ebola en 1976 près de la ville de Yambuku dans la province de l‘Équateur au nord de la RDC. Près de 900 personnes ont déjà péri depuis la première épidémie.

En dehors de la RDC, plusieurs pays africains ont déjà été touchés par Ebola. De 2013 à 2016, le virus a contaminé quelque 28 600 personnes et en a tué plus de 11 300 en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia.

Des chercheurs estiment que le virus est transmis par les chauves-souris, qui peuvent l’héberger sans en mourir. Ebola atteint d’autres animaux tels que des singes avec lesquels les chauves-souris partagent des arbres ou les fruits. Il se transmet souvent aux humains via la viande de brousse infectée.

>>> LIRE AUSSI : RDC : après Ebola, une fièvre touche l’est
>>> LIRE AUSSI : RDC : encore des cas d’Ebola
>>> LIRE AUSSI : RDC : quand les milices entravent la lutte contre Ebola
Voir plus