Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Crise anglophone : l'opposition camerounaise accuse Paul Biya

Crise anglophone : l'opposition camerounaise accuse Paul Biya

Cameroun

le président camerounais paul biya est “le seul responsable” du conflit dans les régions anglophones de son pays, affirme joshua osih, candidat du principal parti d’opposition à la présidentielle d’octobre.

Les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, dont Joshua Osih est originaire, sont en proie depuis fin 2016 à une crise politique qui a dégénéré fin 2017 en un conflit entre forces armées et séparatistes anglophones.  Un conflit qui a fait des dizaines de morts, dont au moins 80 soldats et policiers, et a contraint environ 200.000 personnes à fuir de chez elles.

“Nous avons un problème avec le système et ce système a fait en sorte que nous n’avons pas de solutions politiques simples à des problèmes simples et on a un président qui ne comprend rien à ce qu’il se passe au Cameroun, qui passe le plus clair de son temps à l’étranger et qui pense qu’envoyer l’armée comme il l’a fait dans les années 60 avec l’UPC peut régler ce problème. Il ne peut pas,” a déclaré Joshua Osih, candidat du principal parti d’opposition à la présidentielle.

L’ombre de ce conflit plane sur l’organisation en zone anglophone de l‘élection présidentielle du 7 octobre à laquelle M. Osih et sept autres candidats affronteront Paul Biya, 85 ans, qui se représente après 35 ans au pouvoir.

C’est la première fois qu’il se présente à ce scrutin pour le Social democratic front (SDF), principal parti d’opposition qui était jusqu’alors représenté par John Fru Ndi, son leader historique.

Les anglophones représentent 20% de la population du Cameroun, qui après avoir été sous domination allemande, a été colonisé par le Royaume-Uni et la France jusqu‘à son indépendance en 1960 pour sa majorité francophone et en 1961 pour sa minorité anglophone.

Voir plus