Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Réactions après la mort de Kofi Annan

Réactions après la mort de Kofi Annan

Ghana

Les réactions se succèdent à travers le monde après la perte de l’un des grands défenseurs des droits de l’homme. L’ancien secrétaire général de l’ONU et lauréat du prix Nobel de la paix Kofi Annan a rendu son dernier souffle samedi (18 août) à l‘âge de 80 ans.

Le ressortissant ghanéen qui a défendu pendant des décennies les efforts visant à mettre fin aux conflits prolongés en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient, a tiré sa révérence après une courte maladie non révélée à l’hôpital de Berne, en Suisse.

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a salué “une force qui guidait vers le bien”. Le président français Emmanuel Macron a rendu hommage samedi à l’illustre disparu, soulignant que ni “son regard calme et résolu, ni la force de ses combats” ne seraient jamais oubliés.

En Russie, le président Vladimir Poutine a déclaré avoir “sincèrement admiré la sagesse et le courage” du diplomate. Le Premier ministre britannique Theresa May a rendu hommage à “un grand leader et réformateur de l’ONU” tandis que son homologue espagnol Pedro Sanchez évoquait “un grand humaniste”.

“Je pense que nous nous souviendrons surtout de Kofi Annan pour son dévouement pour la paix et les droits de l’homme, pour sa conviction inébranlable que la diplomatie, le dialogue, et le fait que le bon fonctionnement des Nations Unies pourraient nous permettre d‘éviter les conflits et résoudre les conflits. Nous ne devrions jamais abandonner, nous devons continuer à pousser. Nous devons continuer à défendre les droits de l’homme, même face à des obstacles apparemment impossibles à surmonter,” a déclaré le porte-parole du haut-commissariat des nations unies pour les droits de l’homme, Ravina Shamdasani.

Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa quand à lui estime que “nous avons été remplis de fierté de voir un dirigeant africain s’occuper des problèmes mondiaux et trouver des solutions pour eux, alors nous plongeons la tête dans sa mémoire et nous nous souviendrons de lui avec tendresse, mais il a laissé un héritage, un héritage de rétablissement de la paix dans le monde, un héritage de collaboration et un héritage de construction d‘économies, en particulier sur le continent africain, et il nous manquera cruellement”.

Amnesty International a rendu hommage à “un champion de la justice, de la paix et de la dignité”.

Né en avril 1938 à Kumasi, au Ghana, fils d’un cadre d’une filiale du groupe anglo-hollandais Unilever, Kofi Annan avait étudié à l’université de Kumasi, puis grâce à une bourse, dans une université américaine, avant d’entrer à l’Institut des hautes études internationales de Genève.

En février 2012, il est choisi par l’ONU et la Ligue arabe pour mener une médiation dans la guerre en Syrie, mais il jette l‘éponge cinq mois plus tard.

Il pris sa retraite pour vivre dans un village suisse dans la campagne genevoise. Sa fondation, vieille de 10 ans, promeut la bonne gouvernance et la transformation de l’agriculture africaine.

Voir plus