Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC-Mandat d'arrêt : le camp Katumbi répond au régime de Joseph Kabila

RDC-Mandat d'arrêt : le camp Katumbi répond au régime de Joseph Kabila

République démocratique du Congo

C’est le contraire qui allait surprendre. Le camp de Moîse Katumbi n’a pas attendu longtemps pour répondre au régime de Joseph Kabila qui a émis un mandat d’arrêt international contre l’opposant.

« Grotesque! L’impéritie de Kinshasa a atteint la fange de l’incurie. Le gouvernement se dérobe d’arrêter un fugitif allégué, mais se formalise d’un mandat international pour demander aux autres d’arrêter Moïse Katumbi qu’il n’a pu arrêter à ses propres frontières souveraines. En rire ou en pleurer? », a écrit sur sa page Twitter, Delly Sesanga Hipungu Dja Kaseng Kapitu, secrétaire général de la plateforme « Ensemble pour le changement » fondé et dirigé par Moïse Katumbi.

Cette sortie de Delly Sesanga Hipungu Dja Kaseng Kapitu est consécutive à la déclaration du gouvernement congolais qui avait auparavant lancé un mandat d’arrêt international à l’encontre de Moïse Katumbi.

Et pourtant, on pouvait l’arrêter !

« Le parquet général a émis un mandat d’arrêt international contre M. Katumbi », a ainsi parlait ce 16 août lors d’une conférence de presse, Alexis Thambwe Mwamba, ministre de la Justice de RDC. Et le mandat d’arrêt « reste en vigueur. Il a été communiqué à un certain nombre de pays tant africains qu’européens », a-t-il ajouté lors de ce point-presse de la coalition du pouvoir Front commun du Congo (FCC).

Ce, en estimant que Katumbi n’avait jamais formulé quelque demande pour rentrer en RDC et faire acte de candidature à la présidentielle de décembre prochain. Sinon, explique, Thambwe Mwamba, l’ancien gouverneur du Katanga aurait été arrêté.

Néanmoins, le 2 août dernier, Jean Oscar Sanguza Mutunda, maire de Lubumbashi, accusait bonne réception et rejetait de la demande de Katumbi d’atterrir à l’aéroport de Luano. L‘édile évoquait en effet deux raisons majeures : non-autorisation de survol de l’espace aérien congolais et les démêlées judiciaires de Katumbi poursuivi pour plusieurs motifs dont usurpation de nationalité et atteinte à la sûreté de l’État.

>>> LIRE AUSSI : RDC : Katumbi est un fugitif, assène le ministre de la Justice
>>> LIRE AUSSI : RDC – Retour de Katumbi : la police bloque la frontière avec la Zambie
Voir plus