Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Comores : les autorités évoquent la thèse du complot

Comores : les autorités évoquent la thèse du complot

Comores

Aux Comores, les huit personnes arrêtées la semaine dernière en rapport avec le référendum controversé du 30 juillet font désormais l’objet d’accusation de tentative de coup d‘État et d’acte terroriste. Pour le procureur de la République des Comores, ces chefs d’accusation résultent des enquêtes menées par ses services.

“Il y a beaucoup d’argent, 12,5 millions saisis sur les lieux, (chez) l’une des personnes arrêtées. Non seulement l’argent est beaucoup, mais aussi le milieu où il a été retrouvé… quand on vient dans une maison, on veut voler, on regarde dans les tiroirs, dans le coffre-fort, mais jamais dans la poubelle”, a déclaré Mohamed Abdoua.

Outre ces sommes d’argent, le procureur évoque aussi la découverte d’armes lourdes et de recrutements en cours dans les milieux des forces de l’ordre.
“Il y a une arme, il y a deux types d’armes, il y a un PA qu’on utilise à bout portant lorsqu’on est en face à face de la cible. Mais aussi il y a les armes lourdes, de grosses armes, ce sont des kalachs, elles, elles devraient venir d’Anjouan”, a-t-il ajouté.

Suffisant à ses yeux pour évoquer l’hypothèse d’un complot. ‘‘Des banderoles ont déjà été confectionnées en cas de victoire et vous voulez dire qu’il n’y avait pas de coup en préparation’‘, s’est exclamé Mohamed Abdoua. Parmi les personnes poursuivies dans cette affaire se trouve le frère de l’ancien vice-président Djaffar Said Ahmed récemment tombé en disgrâce avec Moroni.

Voir plus