Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Fête de l'indépendance : Ali Bongo veut répondre aux questions des Gabonais

Fête de l'indépendance : Ali Bongo veut répondre aux questions des Gabonais

Gabon

Ali Bongo Ondimba, le chef de l’Etat gabonais change d’approche pour les commémorations du 58e anniversaire de l’indépendance du pays le 17 août. Au-delà des traditionnelles célébrations, le président gabonais se veut plus proche du peuple, indique un communiqué de la Direction de la communication présidentielle (DCP) rendu public ce mercredi.

Illustration de cette volonté, la communication présidentielle prévoit une émission en direct le 19 août prochain au cours de laquelle M. Bongo répondra aux questions des Gabonais “dans un format plus interactif que celui des années précédentes et qui illustre la dynamique dans laquelle il est lancé”, précise le communiqué.

Intitulée “Face à la nation”, l‘émission sera dans un format interview dont une partie des questions sera récupérée via Facebook, des micros-trottoirs et sur le plateau auprès des citoyens présents. Les échanges devraient par ailleurs s’articuler autour de trois axes : le social, l‘économie et la politique.

>>> LIRE AUSSI : Mesures d’austérité : l’opposition congolaise demande au pouvoir de calquer le modèle gabonais

Un exercice risqué auquel veut s’essayer le dirigeant gabonais, parfois raillé sur les réseaux sociaux. Vainqueur de la présidentielle contestée d’août 2016 face à l’opposant Jean Ping, Ali Bongo fait l’objet de critiques acerbes d’une partie de la population gabonaise qui voit en lui la perpétuité du régime Bongo. Fils d’Omar Bongo qui a dirigé le Gabon pendant 41 ans, Ali Bongo est à la tête du pays depuis 2009.

Cet échange avec les Gabonais pourrait toutefois permettre de prendre le pouls
du collège électoral alors que les législatives, plusieurs fois reportées depuis deux ans, auront finalement lieu les 6 et 27 octobre. Un scrutin déterminant pour Ali Bongo pour définitivement asseoir sa légitimité.

>>> LIRE AUSSI : Gabon : les législatives se tiendront entre le 6 et le 27 octobre
Voir plus