Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Inspire Middle East

inspire-middle-east

Inspire Middle East : un spectacle aquatique hors du commun

Inspire Middle East : un spectacle aquatique hors du commun

Inspire middle east

“La Perle” est un spectacle acrobatique et aquatique où les artistes volent dans les airs sans harnais et se posent sur une scène totalement inondée avec presque 3 millions de litres d’eau chaque soir. Les spectacles permanents ne sont pas la norme à Dubaï mais “La Perle”, qui mêle cirque et danse a redéfini les règles quand il s’est installé il y a un an à Al Habtoor City au coeur de la ville.

La Perle est un conte avec un prince et une jeune pêcheuse… Un conte qui explore les thèmes de la descendance, de la mondialisation et de l’histoire de Dubaï liées aux perles. La performance de 90 minutes est mise en scène dans un «théâtre aquatique» de 1.300 places construit sur mesure avec une piscine centrale dans laquelle les acrobates effectuent des plongées de 25 mètres de haut. Inspire Middle East a rencontré Tara Young, la directrice artistique.

Rebecca Mac Laughlin Duane : Dites-moi, nous sommes devant cette magnifique toile de fond sur scène. Quelles sont ces capacités techniques ?

Tara Young : C’est un théâtre construit spécialement pour ce que l’on voulait faire au Moyen-Orient. C’est le tout premier spectacle aquatique réalisé ici donc nous ne sommes pas seulement dans un magnifique décor mais c’est tout un théâtre qui a été construit pour nous. Vous voyez toute cette scène remplie d’eau, c’est magique. L’eau peut vraiment venir du ciel, c’est incroyable. Il pleut vraiment ici à La Perle.

RMD : C’est exact. Et j‘étais assise juste devant quand il a commencé à pleuvoir. Cela a beaucoup surpris le public, n’est ce pas ?

TY : Oui, cette pluie m’enthousiasme beaucoup. Je regarde le visage des gens. Et l’on ne voit pas de pluie à Dubaï alors en avoir dix fois par semaine ici dans notre théâtre est vraiment une chance.

RMD : Et je dois vous poser une question sur la piscine. On voit des acrobates tomber du ciel et ne jamais réapparaître. Où vont-ils ?

TY : C’est magique. Nous avons un monde sous-marin et ils disparaissent dans une sorte de scaphandre, c’est la magie de cela.

RMD : Vous avez 23 nationalités, 65 artistes sous votre responsabilité. Quel est le plus grand défi avec autant de langues différentes ?

TY : La langue dans laquelle on s’exprime c’est l’Anglais et ce qui est incroyable c’est qu’on a dû apprendre l’Anglais à certains les premiers jours. Il y a des artistes qui viennent de Cuba, qui ne parlaient pas Anglais, il y a naturellement des défis quand il s’agit de théâtre vivant mais c’est ce qui le rend excitant.

RMD : Vous avez travaillé à Broadway, dans le West End de Londres et maintenant dans le milieu florissant du théâtre à Dubaï, si on peut l’appeler ainsi. Comment est-il si l’on compare avec des endroits plus établis comme Londres et New York ?

TY : C’est vraiment un bonne question. Evidemment à New York et Londres et dans d’autres endroits du monde où j’ai travaillé, l’industrie du spectacle existe depuis des années et des années.Je crois que ce qui m’a conduit ici c’est le fait de n‘être jamais venue ici, et j‘étais si contente de partager notre savoir-faire. C’est ce qui nous a fait venir ici.

RMD : Comment les artistes se maintiennent-ils en forme? On les a vu travailler et s‘échauffer mais y a t il aussi un processus inverse après une telle performance exténuante ?

TY : Absolument. Chaque artiste a sa propre façon de faire mais nous avons ici une équipe d’entraîneurs incroyable et aussi un centre de bien-être qui prend soin d’eux, il y a notamment une thérapie par le massage, ou tout ce dont il pourrait avoir besoin. Ils sont professionnels depuis toujours, ce n’est pas la première fois qu’ils font ça. Nombre de nos artistes ont commencé à l‘âge de 4 ans.

DJ Afrojack, Dimitri Vegas, Like Mike…

Tomorrowland est un festival électro qui a fait ses débuts en Belgique il y a 13 ans et qui est en train de devenir l’un des plus grands événements musicaux du monde. Ce mois-ci, il a eu lieu en direct à Abu Dhabi dans le cadre d’un concert auquel participaient de nombreux DJ comme DJ Afrojack, Dimitri Vegas et Like Mike mais aussi des DJ du Moyen-Orient. Des fans d’Italie, de Malte, du Mexique, du Liban, d’Espagne, de Belgique et des Emirats Arabes Unis étaient réunis pour une fête mondiale atour d’un même message : l’amour.

Lors de cette soirée il y avait aussi une légende dans l’industrie du mix : le Hollandais Armin van Buuren, qui a participé au tout premier Tomorroland en 2005.

Tomorrowland a commencé comme un concert modeste. Il est aujourd’hui un phénomène qui rivalise avec l’un des plus grands festivals du monde, Coachella en Californie. Participer à un tel évènement est le rêve de nombreux artistes pour connecter leur musique avec leurs fans autour du globe.

C’est le cas du turco-saoudien Omar Basaar qui a commencé sa musique avec une boîte à rythme et un modeste matériel de DJ. En 2008 Omar a eu l’opportunité de crée un titre pour la popstar turque Tarkan. Depuis, il s’est produit avec des stars internationales comme le Néerlandais Tiesto considéré comme le meilleurs DJ de tous les temps. Mais ces débuts dans le métier n’ont pas été faciles en particulier parce qu’il venait d’une petite communauté avec peu de soutien pour son art. Il espère désormais que la musique électronique deviendra populaire dans le royaume.

Le festival a aussi accueilli le duo néerlandais “Lucas et Steve” avec leur tubes “Summer on you” et “These Heights” qui ont été vus des millions de fois sur internet. Le duo a aussi interprété sa chanson ‘Up till Dawn’ qui signifie ‘Debout jusqu‘à l’aube’, qui est exactement ce que le public a fait à Tomorrowland.

Voir plus