Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Soudan du Sud : Riek Machar redevient vice-président après l'accord "préliminaire" avec Kiir

Soudan du Sud : Riek Machar redevient vice-président après l'accord "préliminaire" avec Kiir

Sud-Soudan

Le gouvernement et les rebelles ont signé mercredi à Khartoum un accord “préliminaire” sur le partage du pouvoir, une convention qui selon le ministre soudanais des Affaires étrangères, permettra le retour du dirigeant rebelle Riek Machar au poste de Premier vice-président.

Un accord final devrait être conclu le 5 août, qui donnera aux deux parties trois mois pour la formation d’un gouvernement de transition qui devra faire ses preuves pendant trois ans.

>>> LIRE AUSSI : Soudan du Soudan : les rivaux acceptent de coopérer, une nouvelle fois

“Ce qui se passe aujourd’hui est la signature de l’accord de partage du pouvoir au Soudan du Sud. D’après les termes, Salva Kiir restera président du Soudan du Sud pendant la période de transition, et Riek Machar sera le Premier vice-président pendant la période de transition,” affirme Ahmed al-Dierdiry, ministre soudanais des Affaires étrangères.

“C’est une grande réussite”

“C’est une grande réussite, avec cela nous avons tout fondé, nous avons apporté la paix au peuple du Soudan du Sud et nous continuerons à travailler dur pour assurer que l’accord soit mis en œuvre selon la lettre et l’esprit,” jubile quant à lui Michael Makuei, ministre de l’Information.

Autres dispositions majeures ; le nouvel accord prévoit 35 ministres dans le gouvernement de transition, soit 20 proches de Kiir et 9 de Machar, le reste devant représenter d’autres groupes politiques. Le Parlement aura 550 députés, dont 332 pro Salva Kiir et 128 appartenant à la faction de Machar.

>>> LIRE AUSSI : Soudan du Sud-Paix : à quand la signature de l’accord sur le partage du pouvoir ?

Un accord similaire avait été signé en 2015 mais avait été violé après une bataille meurtrière à l’issue de laquelle Riek Machar était parti en exil.

L’ONU a imposé le 13 juillet un embargo sur les armes au Soudan du Sud, alors que les tractations diplomatiques n’avaient pas, en près de cinq ans de conflit, réussi à mettre un terme à la guerre civile.
>>> LIRE AUSSI : Soudan du Sud : le chef rebelle Riek Machar va retrouver son poste de vice-président

AFP

Voir plus