Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Elections au Zimbabwe : une manifestation de l'opposition interdite par la police

Elections au Zimbabwe : une manifestation de l'opposition interdite par la police

Zimbabwe

L’opposition zimbabwéenne ne pourra pas manifester ce mercredi, comme elle l’avait envisagé. A moins qu’elle veuille violer une décision de la police qui le lui interdit.

Le Mouvement pour le changement démocratique (MDC) – principal parti d’opposition – emmené par Nelson Chamisa avait en effet prévu de tenir un sit-in devant les bureaux de la Commission électorale pour réclamer la transparence dans le traitement des bulletins de vote. Le parti entend ainsi protester contre le refus de l’instance électorale de permettre aux représentants de partis dans les bureaux de vote de suivre les bulletins de leur provenance jusqu‘à leur destination.

Mais la police a décidé d’interdire la manifestation, selon Douglas Mwonzora, le secrétaire général du MDC. Charity Charamba, la porte-parole de la police zimbabwéenne n’a pas voulu répondre aux sollicitations de l’Associated Press. Toujours est-il que cet affrontement à distance entre opposition et police risque d’exacerber les tensions à moins d’une semaine de la présidentielle du 30 juillet.

>>> LIRE AUSSI : Zimbabwe : des chefs religieux dressent les fantômes du Matabeleland contre Mnangagwa

Pourtant, le Zimbabwe semblait avoir changé de paradigme dans l’organisation de ses élections, notamment présidentielles. Les précédentes manifestations de l’opposition ont du reste été autorisées, et se sont déroulées dans un climat pacifique. Bien loin du décor offert par les élections sous les années du régime Mugabe, accusé de faire régner la violence et la fraude.

>>> LIRE AUSSI : Élection présidentielle au Zimbabwe : Mnangagwa promet de reconnaître la victoire de l’opposition

A présent, les observateurs ainsi que la communauté internationale craignent un relent de violence. Ce mercredi, l’ONU a interpellé les autorités zimbabwéennes sur le climat d’intimidation qui règne en amont des prochaines élections, notamment dans les zones rurales. La note onusienne a, en outre, félicité la convocation d’observateurs internationaux et la tenue de manifestations pacifiques.

>>> LIRE AUSSI : Zimbabwe-Élections : l’ONU tire la sonnette d’alarme sur les intimidations croissantes >>> LIRE AUSSI : La bonne gouvernance électorale, facteur d’une paix durable en Afrique
Voir plus