Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Mali : la ville de Konna sans forces de sécurité à l'approche des élections

Mali : la ville de Konna sans forces de sécurité à l'approche des élections

Mali

À Konna, dans le centre du Mali, les fonctions régaliennes de l‘État sont quasi-inexistantes.

À quelques semaines de l‘élection présidentielle, le maire de la ville se tue à être prêt le jour du scrutin malgré les difficultés et l’insécurité qui impose des restrictions quotidiennes à la population.

Cette tâche la mairie l’assure depuis que les autorités ont retiré la brigade de gendarmerie pour la redéployer dans des zones plus secouées par les attaques terroristes mêlées à des conflits intercommunautaires.

“Nous, nous allons tout faire pour que l’élection se déroule très normalement ici à Konna, mais dans les villages environ, on n’a pas de sécurité là-bas et nous non plus nous ne pouvons pas nous déplacer pour aller là-bas, parce que vu l’insécurité qui se déroule là-bas, nous ne nous pouvons pas nous déplacer pour aller faire la sécurité” Yaya Traoré, premier adjoint au maire de Konna.

Les habitants, eux, ont formé leur propre brigade de surveillance pour assurer leur sécurité. En cas d’arrestation, les suspects sont gardés à la maison des jeunes, en attendant que le maire statue sur leur sort et décide de leur éventuel envoi au tribunal de Mopti.

“Nous avons 30 talkie-walkie avec lesquels nous travaillons, c’est un de nos ressortissants au Congo qui les a envoyés. La nuit, nous utilisons 15 d’entre eux et le jour les 15 autres, en ce moment nous avons des éléments qui se promènent dans le marché pour en assurer la sécurité. Voilà ce que nous avons comme équipement en plus des machettes que nous utilisons la nuit” Mahamane Kebe, président de la brigade de surveillance

Les autorités ont promis de ramener des gendarmes dans le nouveau poste construit il y a quelques mois par l’ONU sans en donner beaucoup plus de précisions. Entre temps, les mesures de sécurité imposées à savoir l’interdiction de la circulation des motos et des pick-ups compliquent la vie quotidienne des habitants.

Voir plus