Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Guinée équatoriale : le dialogue politique s'ouvre en l'absence des poids lourds de l'opposition

Guinée équatoriale : le dialogue politique s'ouvre en l'absence des poids lourds de l'opposition

Guinée équatoriale

Le dialogue politique voulu par le président Teodoro Obiang Nguema s’est ouvert ce lundi à Malabo en l’absence de poids lourds de l’opposition.

L‘événement devait pourtant réunir de tous les acteurs politiques du pays avec en ligne de mire la préservation de la paix et l’accélération du développement.

L’initiative est saluée à Malabo par les responsables du centre national pour les droits de l’homme.

“Le pays est complètement bloqué, le pays est malade economiquement le pays est fini economiquement, mais qu’est ce qu’on peut faire pour vraiment sortir de ce marasme economique , il faut un dialogue tous les hommes de ce pays l’attendent” souligne Eusebio Ela Ovono, directeur adjoint du centre national pour les droits de l’homme.

L’opposition dénonce pour sa part une mise en scène politique. Conviées par le pouvoir, Severo Moto Nsa du parti du progrès, exilé en Espagne ou encore Salomon Abeso ont décliné l’invitation à ce dialogue qu’ils qualifient d’une opération “d’image” du pouvoir et de “tromperie“malgré l’amnistie totale décrétée le 4 juillet par le chef de l’Etat. La promesse d’amnistie des prisonniers politiques est restée jusque-là lettre morte.

“Devant ce panorama politique nous n’attendons rien de ce dialogue,nous attirons l’attention des nations unies , des corps diplomatiques accrédités en guinée équatoriale de ne pas être tenus pour complices du fait que la guinée équatoriale continue d’etre un pays dictatorial durant plus d’un demi, siècle” explique Gabreil Nse Obiang leader de C.I.

Ce dialogue est le sixième convoqué par le pouvoir depuis 1979. Et il concentre de nombreuses attentes notamment de la part des partis politiques légalisés présents à Malabo. Ils espèrent une transition.

“Il faut qu’on commence un processus de transition qu’on a jamais fait, à partir de ce dialogue que la guinée équatoriale soit un état démocratique “dit Andres Esono Ondo, secretaire general du parti CPDS.

Plusieurs thèmes liés à la vie politique et sociale comme les droits de l’homme et la démocratie sont au programme de la rencontre.

Voir plus