Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : un accident de circulation a failli tuer des ministres

RDC : un accident de circulation a failli tuer des ministres

République démocratique du Congo

En se rendant à la cérémonie d’inauguration d’un barrage hydroélectrique en province, des ministres de RDC ont subi un accident de circulation ce 22 mai. Heureusement, pas de morts ni de blessés graves.

Grosse frayeur pour ces ministres de RDC dont Azarias Ruberwa de la décentralisation et Chantal Safu du genre famille et enfants. D’après des médias locaux, ces membres du gouvernement de Bruno Tshibala se rendaient ce vendredi à Zongo dans la province du Kongo central au sud-ouest pour assister à la cérémonie d’un barrage hydroélectrique.

>>> LIRE AUSSI : Les petits malheurs de Joseph Kabila

Et soudain, la voiture cylindrée dans laquelle ils se trouvaient, a raté un virage et fait tonneau. « La délégation était en route pour Zongo pour assister à l’inauguration du barrage de Zongo 2. Sur la route, le véhicule du ministre Ruberwa a connu un accident grave à un virage faisant plusieurs tonneaux, mais il s’en est sorti indemne. Il y a son garde rapproché qui est blessé », a raconté Merveille Luyindula, attaché de presse du ministre Ruberwa citée par le site actualite.cd. Heureusement, mis à part quelques blessés légers, aucune victime humaine n’a été enregistrée, même si le véhicule a été endommagé au niveau de la calendre.

Des accidents similaires février

Certes, l’accident n’a pas empêché le bon déroulement de l‘événement. C’est vrai qu’il est difficile d‘établir un lien avec le contexte politique congolais déjà très tendu. L’incident intervient toutefois après les deux accidents de circulation dont un a fait près de 5 morts en février dernier lors des déplacements de Joseph Kabila.

>>> LIRE AUSSI : RDC : cinq morts dans un accident du cortège du président Kabila

Et dans la même semaine, une résidence privée du président congolais a avait été attaquée dans le Nord-Kivu par des Maï-Maï, une milice installée depuis la fin des années 1990. Comme si les dieux de la politique (s’il en existe) étaient foncièrement opposés aux déplacements de Joseph Kabila.

>>> LIRE AUSSI : RDC : que dira Kabila devant le Parlement réuni en congrès ?

Voir plus