Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique : les artistes ouest-africains se liguent contre le franc CFA, une devise "coloniale"

Afrique : les artistes ouest-africains se liguent contre le franc CFA, une devise "coloniale"

Devise

Issus de sept pays du continent et de la diaspora, dix artistes ont participé à la conception d’une œuvre contre le franc CFA, une devise soutenue par la France et utilisée dans 14 pays d’Afrique occidentale et centrale, au centre de protestations croissantes.

Publiée à Dakar, au Sénégal, le titre “sept minutes contre le franc CFA” appelle à arrêter l’utilisation de cette monnaie. C’est une idée originale du musicien Amoul Bayi, basé à Dakar, qui est connu pour produire de la musique Reggae engagée.

“Je pense que le franc CFA représente une monnaie pour les singes, c’est une métaphore pour dire que c’est une monnaie qui ne nous représente pas, nous sommes toujours perçus comme des singes, comme des animaux, ce n’est pas une monnaie qui représente nos économies. Aujourd’hui, il est très important de se reconquérir’‘, déclare Elom 20CE, rappeur togolais et activiste. Comme lui, les critiques du franc CFA estime qu’elle entrave la croissance économique de la région et profite à l’Exagone.

La monnaie fait partie d'un élément qui représente la souveraineté d'un peuple. Nous ne pouvons pas rester ici et laisser une ancienne puissance coloniale, la France, faire notre monnaie et la mettre dans nos poches...

Contrairement à eux, l‘économiste Thomas Koumou, basé à Lomé au Togo, voit en cette monnaie une source de stabilité et de sécurité. Selon lui, plusieurs facteurs entrent en jeu.

“Pour le moment, nous pouvons dire que le franc CFA est une monnaie qui nous garantit une certaine sécurité, surtout lorsqu’il s’agit de nous protéger contre les chocs économiques structurels et cela nous permet de rivaliser et de commercer internationalement, dans un monde de plus en plus mondialisé. Nous ne sommes pas prêts. (…) Nous ne sommes pas prêts d’un point de vue géostratégique, du point de vue politique et économique, du point de vue technique, en particulier lorsqu’il s’agit de gérer une monnaie. Nous ne sommes pas prêts à prendre le risque de se débarrasser de l’euro’‘.

En attendant la monnaie unique de la Cédéao

En rapprochant et en chantant en wolof, bambara, anglais et français, les artistes et les producteurs derrière la chanson espèrent que cela va relancer les appels à supprimer le franc CFA. La chanson est disponible sur Soundcloud, YouTube et d’autres plateformes de médias sociaux.

Le Franc CFA – une abréviation française pour la coopération financière africaine – a été introduit par la France en 1945 et son trésor l’appuie toujours. La France, quant à elle, dit laisser le choix à ses ex-colonies d’en décider.

L’année dernière, un groupe de quatre présidents ouest-africains du Togo, du Ghana, du Niger et de la Côte d’Ivoire a annoncé des mesures prévues pour accélérer la création d’une monnaie commune pour le bloc de la CEDEAO constitué de 15 pays d’ici 2020.

La future devise, dont le nom reste à déterminer, remplacerait le Franc CFA dominant.

Reuters