Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Afrique du sud : croissance du PIB à 1,7 % en 2018, selon Reuters

Afrique du sud : croissance du PIB à 1,7 % en 2018, selon Reuters

Afrique du Sud

L‘économie sud-africaine devrait se remettre d’un mauvais départ cette année, grâce à une croissance crescendo dans le reste du monde.

D’après un sondage réalisé par l’agence de presse Reuters et publié mercredi, le produit intérieur brut sud-africain a reculé de 2,2 % au premier trimestre, entraîné par un ralentissement de l’agriculture et des mines.

Une baisse précédée d’une progression de 3,1 % au cours des trois derniers mois de l’année dernière.

Il y a eu des facteurs exceptionnels qui ont contribué à la contraction du PIB au premier trimestre et l'effet de ceux-ci va probablement s'estomper.

L’enquête menée auprès de 24 économistes la semaine dernière prévoit une croissance de 1,7 % cette année.

“Le reste du monde s’en sort très, très bien, donc du côté des exportations, nous allons commencer à faire mieux”, a déclaré Busisiwe Radebe, économiste chez Nedbank. “C’est pourquoi vous voyez cet ascenseur que nous attendons.”

Vendredi dernier, l’agence de notation Fitch Ratings a confirmé la note souveraine de l’Afrique du Sud, tout en émettant des réserves sur l’effet positif des réformes annoncées par le président Cyril Ramaphosa.

Le pays a besoin d’un plus haut niveau de croissance afin de réduire le chômage ; un quart de la population active est actuellement sans emploi.
Les perspectives d’emploi ont été aggravées par une piètre performance des mines sud-africaines en avril. La production a baissé de 4,3 % en glissement annuel dans l’industrie, qui emploie de larges pans de la main-d‘œuvre en grande partie non qualifiée du pays.

La Banque de réserve sud-africaine devrait maintenir son taux directeur inchangé à 6,5 % jusqu’en 2020. Elle a pour cela abaissé son principal taux d’intérêt de 50 points de base à 6,50 % en mars.

L’inflation devrait atteindre en moyenne 4,9 % cette année et 5,2 % l’année prochaine.

Voir plus