Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Nigeria : production d'électricité très perturbée après la fermeture de six centrales thermiques

Nigeria : production d'électricité très perturbée après la fermeture de six centrales thermiques

Nigéria

Six centrales thermiques ont été fermées au Nigeria à la suite de la rupture d’un gazoduc, perturbant fortement la production d‘électricité dans le pays le plus peuplé d’Afrique, a annoncé lundi la Transmission Company of Nigeria (TCN).

La TCN, qui contrôle le réseau électrique nigérian, précise dans un communiqué que “six centrales thermiques sont actuellement incapables de produire de l‘électricité et ont donc été fermées.“ 

La rupture d’un gazoduc vendredi, ainsi que des “problèmes techniques” sur des puits de gaz opérés par la société anglo-néerlandaise Shell, ont entraîné une “forte baisse” de la production d‘électricité dans le réseau national au cours du week-end, selon la TCN.

“Avec une perte totale de 1.087 mégawatts dans le réseau, le système de transmission est devenu très fragile et la TCN travaille dur pour éviter un effondrement du système en procédant à des délestages”. 

De nombreuses villes du pays s‘étaient retrouvées complètement plongées dans le noir samedi soir, frustrant les supporteurs de football au moment où l‘équipe du Nigeria disputait son premier match contre la Croatie, à l’occasion de la coupe du monde en Russie.

La production d‘électricité au Nigeria, qui repose en grande partie sur les centrales thermiques au gaz, est extrêmement défaillante depuis des années, oscillant entre 2.500 et 4.500 MW (pour une capacité de production d’environ 7.000 MW).

En comparaison, l’Afrique du Sud, pays trois fois moins peuplé, produit 45.000 MW. Les coupures d‘électricité chroniques obligent la majorité des quelque 180 millions d’habitants à recourir à des transformateurs ou à des générateurs à diesel, lorsqu’ils en ont les moyens.

>>> LIRE AUSSI : Le Parlement nigérian veut accélérer l’adoption du code des hydrocarbures

>>> LIRE AUSSI : Nigeria : ralentissement de la croissance économique

AFP

Voir plus