Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

En Égypte, la hausse des prix du carburant inquiète

En Égypte, la hausse des prix du carburant inquiète

Egypte

Le nouveau plan de réforme qui préconise de nouvelles mesures d’austérité ne fait pas l’unanimité dans la population égyptienne.

Le plan appuyé par le Fonds monétaire international prévoit jusqu‘à 50 %, une augmentation des prix du carburant.

Mohamed et Israa tout comme beaucoup d’autres citoyens estiment que cette décision de réduire les subventions aux carburants aggraverait les difficultés économiques actuelles.

“J’ai entendu dire que c‘était dans l’intérêt du citoyen, et je le souhaite vraiment. Mais je ne vois pas d’avantages pour les citoyens. Tout ce que je vois jusqu‘à présent, c’est que les gens sont fatigués. Je sûr que beaucoup de gens voudraient s’exprimer mais ont peur de dire des choses ; ils ont peur de parler. Personne n’est content et je crois personnellement que le pays tombe. Que Dieu nous protège dans les jours à venir. “

‘‘Bien sûr, c’est une énorme hausse, c’est une augmentation de 35 % par rapport à la valeur du litre de gaz. Le litre coûtait 0,28 dollars et maintenant, c’est 37.91 dollars. Ce qui signifie que l’augmentation est de 35 %.’‘

Des revendications balayées du revers de la main par le président Sisi pour qui, ce programme est nécessaire dans le but d’améliorer la croissance économique en baisse depuis 2011.

Cette mesure, réduirait les fonds alloués aux subventions pour le carburant à 89 milliards de livres (4.987 217 670,02 dollars américains) contre 139 milliards de livres (7.788 784 450,51 dollars américains), selon Tarek El-Molla, ministre du pétrole.

Le ministère du pétrole a indiqué que le prix de l’essence à 95 octanes avait été porté à 7,75 livres égyptiennes le litre, contre 6,60 livres ; l’indice d’octane 92 avait été augmenté à 6,75 livres le litre de 5 livres et l’indice d’octane de 80 avait augmenté à 5,50 livres le litre de 3,65 livres.

Le pays a par ailleurs annoncé la semaine dernière de nouvelles réductions des subventions à l‘électricité, augmentant les prix de 26 % en moyenne par rapport à juillet.

Le gouvernement, sous le nouveau Premier ministre Mustafa Madbouly, a également annoncé samedi une hausse des tarifs des taxis de 10 à 20 %, selon un communiqué du cabinet.

L’augmentation entrée en vigueur le 16 juin permettrait selon les autorités, d‘économiser jusqu‘à 50 milliards de livres égyptiennes, soit 2,8 milliards de dollars pour les subventions de l’Etat.

Cette hausse des prix qui est la troisième dans le pays a déjà fait flotter la monniae nationale en novembre 2016; elle devrait davantage peser sur les consommateurs, d’après plusieurs analystes.

Reuters

Voir plus