Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

The Morning Call

the-morning-call

À la recherche de preuves scientifiques pour sauver nos océans

À la recherche de preuves scientifiques pour sauver nos océans

The Morning Call

Cette semaine Sci-Tech revient sur la mission dans laquelle s’est lancée Benoît Lecomte pour nous mettre tous en garde contre les dangers de la pollution des océans par les déchets plastiques.

Ce Français de 51 ans sera accompagné d’une équipe de huit personnes, dont deux médecins pour obtenir des données sur l’océan et le corps humain pour 27 institutions scientifiques. « Nous avons en tout 13 protocoles différents et travaillons avec 27 organismes scientifiques différents pour collecter des données et avoir des preuves, montrer ce qui se passe exactement dans l’océan ».

Son voyage commencera sur une petite plage à l’est de Tokyo et se terminera à San Francisco, aux États-Unis. Lecomte et son équipe vont prendre des échantillons avec l’ambition d’en faire la plus grande base de données scientifiques. Ils porteront également un capteur à la cheville pour identifier les traces de césium radioactif provenant de la catastrophe de Fukushima.

Nous avons en tout 13 protocoles différents et travaillons avec 27 organismes scientifiques différents pour collecter des données et avoir des preuves, montrer ce qui se passe exactement dans l'océan.

Au menu également, Microsoft qui a dévoilé ses jeux Halo et Gears of War qui ont couvert 50 jeux au total lors d’une conférence de presse dimanche à Los Angeles, Etats-Unis. Deux jours avant l’ouverture officielle de l’E3, la plus grande exposition de jeux vidéo au monde, le géant mondial de l’informatique a également annoncé avoir acheté cinq nouveaux studios de jeux vidéo, un énorme investissement dans le talent créatif. Les studios comprennent la théorie Ninja et d’autres jeux. L‘événement a aussi vu l’annonce d’une nouvelle aventure mobile nommée Elder Scrolls Blades, une action de science-fiction de longue date.

Et enfin, nous parlons des “voitures volantes” électriques qui sont peut-être l’avenir du transport. Si vous voulez tester cette technologie révolutionnaire, vous pouvez dès maintenant faire votre pré-commande aux Etats-Unis. C’est, en tout cas, ce qu’a révélé le co-fondateur de Google, Larry Page. L’appareil appelé “Flyer” est géré par la start-up Kitty Hawk.

L’engin, conçu pour se déplacer à trois mètres maximum au-dessus des eaux, a un poste de pilotage pour une personne, et une douzaine de rebondissements le faisant ressembler à un drone.

Il peut voler à 32 kilomètres par heure avec une autonomie maximale de 12 à 20 minutes. La société a annoncé, sans fixé de prix, que les clients intéressés par l’achat d’un ‘‘Flyer’‘ peuvent s’inscrire dès maintenant pour pouvoir le conduire, et même pré-commander.

L’idée de Kitty Hawk est de voir des “Flyers” utilisés pour des activités de loisirs autour du monde. Kitty Hawk n’a, jusqu‘à présent, présenté qu’un prototype. D’autres entreprises ont déjà soumis des projets de voitures volantes, y compris Uber.

The Morning Call

The Morning Call, c'est pour vous et pour votre monde. Nous voulons donc partager vos opinions sur nos programmes. Si vous souhaitez contribuer à The Morning Call, voici comment nous contacter : Si vous souhaitez plus de détails sur la contribution, cliquez ici

The Morning Call

The Morning Call, c'est pour vous et pour votre monde. Nous voulons donc partager vos opinions sur nos programmes. Si vous souhaitez contribuer à The Morning Call, voici comment nous contacter : Si vous souhaitez plus de détails sur la contribution, cliquez ici