Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

Manchester City : Yaya Touré règle ses comptes avec Pep Guardiola

Manchester City : Yaya Touré règle ses comptes avec Pep Guardiola

Royaume-Uni

C’est une interview choc de l’Ivoirien Yaya Touré que l’hebdomadaire France Football s’apprête à diffuser ce mardi. L’ancien sociétaire de Manchester City y dézingue celui qui a été son coach sur trois saisons, Pep Guardiola.

Yaya Touré ne s’encombre pas d’euphémisme. Bien au contraire, l’international ivoirien Yaya Touré exprime en toute sincérité toute la frustration qu’il a emmagasinée durant sa dernière saison à Manchester City (2017-2018). Dans sa ligne de mire, l’entraîneur Pep Guardiola dont il dit vouloir “casser le mythe”.

“Quand, dans le vestiaire et devant tout le monde, le coach te dit, alors que tu étais le vice-capitaine de l‘équipe quelques mois auparavant : + Je ne te sens pas motivé. Si tu ne veux pas rester, va voir les patrons et arrange-toi avec eux +. Ça dénote un irrespect total. (…) J’ai l’impression que Pep, sans reconnaissance ni respect, a tout fait pour me gâcher ma dernière saison”, assène le milieu de terrain dans une interview de France Football qui paraîtra ce mardi.

Il fait semblant de ne pas en avoir (NDLR : des problèmes avec les joueurs de couleur), car il est trop intelligent pour se laisser piéger. Il ne l'avouera jamais.

Pour Yaya Touré, titularisé qu’une seule fois lors de sa dernière saison à City, sa mise à l‘écart ne relève pas que de performances physiques. “J’ai essayé de comprendre. Je demandais même en douce mes stats aux préparateurs physiques. Et quand je me suis aperçu qu’elles étaient aussi bonnes, voire meilleures, aussi bien à l’entraînement qu’en match, que ceux qui jouaient et qui étaient plus jeunes que moi, j’ai compris que ce n‘était pas une question de physique”, a-t-il suggéré, évoquant une question de couleur.

>>> LIRE AUSSI : Football/Manchester City : Guardiola fait le ménage, Yaya Touré, Samir Nasri, Wilfried Boni ciblés

Un désamour de longue date

“Il était cruel avec moi. Vous croyez vraiment que Barcelone aurait pu faire ça avec Iniesta ? J’en suis arrivé à me demander si ce n‘était pas à cause de ma couleur”, a-t-il nuancé, avant d’ajouter : “Je ne suis pas le premier à parler de ces différences de traitement. Au Barça, certains se sont également posé la question”. Une probable référence au Camerounais Samuel Eto’o qui s‘était également plaint de l’entraîneur espagnol lors de sa saison barcelonaise.

D’ailleurs, pour corroborer son propos, Yaya Touré fait appel à la mise à l‘écart “brutale” de son compatriote Wilfried Bony. L’ancien capitaine des Éléphants de Côte d’Ivoire qui n‘évoque pas clairement des problèmes de racisme, assure cependant :

“Il fait semblant de ne pas en avoir (NDLR : des problèmes avec les joueurs de couleur), car il est trop intelligent pour se laisser piéger. Il ne l’avouera jamais. Mais le jour où il alignera une équipe au sein de laquelle on retrouvera cinq Africains, pas des naturalisés, promis, je lui enverrai un gâteau !”, a ajouté le footballeur.

>>> LIRE AUSSI : Ultime match de l’Ivoirien Yaya Touré à Manchester City mercredi prochain

Cet épisode, qui fera probablement jaser, est la suite d’une série de péripéties qui oppose depuis des années Yaya Touré et Pep Guardiola. Les deux hommes qui se sont côtoyés au FC Barcelone entre 2008 et 2010 n’avaient pas gardé de bons rapports. Un désamour qui s’est confirmé dès les débuts de Guardiola sur le banc mancunien en 2016, durant lesquels il a zappé l’Ivoirien de sa liste.

Ce qui a valu une sortie musclé de Dimitri Seluk, l’agent du joueur, qui s’en était pris vertement à l’entraîneur espagnol, l’accusant d’avoir “humilié un aussi grand joueur que Yaya”.

Lors du dernier match de Yaya Touré sur la pelouse de Manchester City le mercredi 9 mai, Pep Guardiola avait toutefois promis d’offrir “l’un des plus beaux adieux qu’un joueur puisse recevoir”. Visiblement pas assez pour assurer la trêve.

Voir plus