Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Kenya : le gouverneur de la Banque centrale appelle à réguler le secteur des entreprises financières de technologie

Kenya : le gouverneur de la Banque centrale appelle à réguler le secteur des entreprises financières de technologie

Kenya

Le boom des prêts accordés par les sociétés financières fintech au Kenya a entraîné une augmentation des pratiques de prêt abusives, a déclaré mardi le gouverneur de la banque centrale du pays, appelant à une régulation du secteur.

Le Kenya s’est forgé une réputation de pionnier de l’inclusion financière en adoptant rapidement un système d’argent mobile qui permet aux gens de transférer de l’argent et d’effectuer des paiements sur des téléphones portables sans compte bancaire.

Plus de 20 entreprises utilisent la même technologie pour accorder du crédit aux banques, ce qui leur impose des taux d’intérêt élevés et oblige les organismes de régulation à se dépêcher de suivre le rythme.

Et malgré le fait de n’avoir peu peu ou pas accès au crédit, de nombreux Kenyans trouvent alors qu’ils peuvent obtenir des prêts en quelques minutes.

“Il y a une augmentation dans les institutions de type financier qui profitent de notre population. Dans un certain sens, ce qui s’est passé, c’est qu’il y a une opportunité pour certains prédateurs et ils s’en prennent à notre population.” A déclaré Patrick Njoroge aux dirigeants de l’industrie des services financiers numériques lors d’une conférence à Nairobi.

Sans une réglementation efficace, les prêts fintech pourraient saper les gains des paiements mobiles. C’est d’ailleurs ce qu’une étude publiée en 2016 dans une revue Scientifique a montré qu’elle avait permis à 200 000 Kényans de sortir de la pauvreté.

Au cours des trois dernières années, 2,7 millions de personnes sur une population d’environ 45 millions ont été cotées négativement sur les bureaux de référence du crédit du Kenya, selon une étude de Microsave, un cabinet de conseil qui conseille les prêteurs sur les services financiers durables.

Voir plus