Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Vivatech, une tribune pour l'innovation numérique en Afrique

Vivatech, une tribune pour l'innovation numérique en Afrique

Technologie

Le monde du digital africain s’est donné rendez-vous depuis jeudi à Paris, en France, pour la troisième édition de Vivatech, qui a vu la présentation officielle de Digital Africa, une plateforme pour l’innovation numérique en Afrique, pour l’Afrique.

Un réseau mondial qui réunit les meilleurs talents de l’innovation numérique en Afrique et pour l’Afrique? C’est exactement la mission de Digital Africa, une plateforme dont le lancement a été annoncé ce jeudi, en ouverture de cette 3e édition de Vivatech. Elle devrait permettre d’accompagner la crème des start-ups innovantes du continent.

« L’Afrique est un continent qui est jeune et qui a démontré l’adoption des technologies avec le boom du mobile et les nouveaux usages qu’on voit émerger de jour en jour. Comment est-ce qu’on accompagne cette force de créativité ? Comment est-ce qu’on la libère complètement pour qu’elle se transforme en opportunités qui font émerger des nouvelles générations d’entrepreneurs à succès ? Et bien Digital Africa, c’est ça », explique Karim Sy, fondateur de Jokkolabs et parrain de la première édition de Digital Africa.

La rencontre a regroupé plusieurs entrepreneurs comme Maxime Boadji qui est le cofondateur de Yellow Relay. Ce service de livraison dans toute l’Afrique est né d’un colis égaré après la naissance de son neveu… à cause de l’absence d’adresse. « J’ai regardé autour de moi, j’ai vu que je n‘étais pas le seul à avoir vécu cette expérience. L’ensemble de la diaspora africaine vit ce genre d’expérience. Et je me suis dit qu’il y avait peut-être quelque chose à faire », raconte-t-il.

Maxime cherche une solution simple, digitale, mais aussi ayant un impact social. « On a imaginé une solution à deux volets. Le premier, c’est une plateforme digitale de livraison sur internet, et surtout une solution physique qui consiste à construire un réseau de points relais et de boutiques qui vont nous servir d’adresses de livraison pour nos colis venant d’Europe ».

Avec Yellow Relay, l’envoi d’un colis d’un kilo en 72 heures avec suivi coûte environ 35 euros. Se positionnant comme le leader des envois vers le continent, la société dispose actuellement de 450 points de collecte répartis dans 33 pays africains.