Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Af. du Sud : décès de Sam Nzima, célèbre photographe du soulèvement de Soweto

Af. du Sud : décès de Sam Nzima, célèbre photographe du soulèvement de Soweto

Afrique du Sud

L’Afrique du Sud rend un hommage mérité à Sam Nzima, célèbre photographe sud-africain élevé au rang d’icône anti-apartheid et décédé ce samedi à l‘âge de 83 ans.

“Son appareil photo a capté toute la brutalité de l’oppression de l’apartheid sur le psychisme et l’histoire d’une nation”. Ces mots du président sud-africain Cyril Ramaphosa résument bien l’influence de Sam Nzima dans la lutte contre le régime de l’apartheid et la place qu’il occupe aujourd’hui dans la nation arc-en-ciel.

Depuis samedi, jour de son décès des suites d’un malaise deux jours plus tôt, les hommages se multiplient pour celui qui a mis en lumière la violence policière lors du soulèvement de Soweto, en 1976, grâce à une photo devenue iconique. Cette photo montre Mbuyisa Makhubu, élève de 16 ans, portant le corps agonisant de Hector Pieterson, 13 ans, avec à leur côté la sœur horrifiée de ce dernier.

Au cours de ces manifestations, qui ont duré trois jours, au moins 170 personnes ont été tuées, d’autres sources estimant que le nombre total des victimes a été de plusieurs centaines de personnes au cours des mois qui ont suivi.

>>> LIRE AUSSI : Le 16 juin : le jour où tout a basculé à Soweto

Reconnaissance nationale et internationale

La photo de Nzima, “a amené le monde à accepter le … mal du système d’apartheid”, a déclaré le parti au pouvoir, le Congrès national africain, dans un communiqué. “Cela a eu un prix pour Nzima qui a été soumis à d’innombrables actes d’intimidation”, a ajouté l’ANC.

Photographe à l‘époque des faits au journal The World, Nzima a dû démissionner et quitter Johannesburg pour sa ville natale, Lilydale, où il a été placé en résidence surveillée pendant 19 mois. Si pendant de longues années, le photographe a regretté avoir pris cette image qui “a détruit [sa] carrière” dans le journalisme, il a fini par en être fier en raison de l’impact qu’elle a eu sur son pays.

Après une bataille judiciaire, Sam Nzima a obtenu en 1998 les droits d’auteur pour la plus célèbre de ses photos, celle du jeune Pieterson.

>>> LIRE AUSSI : Les graines de la discorde à Soweto : l’afrikaner et autres vexations raciales

>>> LIRE AUSSI : Soweto, le tournant décisif dans la lutte contre l’Apartheid

La photo est aujourd’hui la pièce maîtresse du Mémorial et musée Hector Pieterson qui a ouvert ses portes en 2002 en Afrique du Sud et qui retrace les événements de Soweto. En 2011, Nzima a été récompensé de l’Ordre d’Ikhamanga qui honore les Sud-Africains qui excellent dans les arts, la culture et le journalisme.

Et depuis 2016, le cliché fait partie des 100 photos les plus influentes de l’histoire selon le Time Magazine.

Voir plus