Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

Mondial 2018 - 3 choses à savoir sur les Pharaons d'Egypte

Mondial 2018 - 3 choses à savoir sur les Pharaons d'Egypte

Egypte

<p><strong>Ce sera probablement l’une des grandes attractions de cette Coupe du monde 2018 en Russie. Avec sa star Mohamed Salah ou encore son palmarès à la <span class="caps">CAN</span>… l’Egypte promet grand. Dans le cadre de sa couverture spéciale sur le Mondial 2018, Africanews vous invite à la rencontre de cette grande équipe africaine.</strong></p> <h3> <span style="color:#d1420a;">1 – Historique</span> </h3> <p>Les Pharaons d’Afrique marquent leur grand retour sur la scène du football mondial après une qualification tout en maître face au Ghana – habitué des deux derniers mondiaux -, le Tchad et le Congo. Toutefois, en dépit d’une suprématie africaine (7 Coupes d’Afrique des Nations), cela faisait notamment 28 ans que ces cadors n’avaient pas goûté à l’ambiance de la compétition reine du football. L’Egypte ne compte en effet que deux participations au Mondial, Italie 1934 et Italie 1990. A chacune de ces compétitions, l‘Égypte a été freinée au 1er tour. Mais l’histoire se répétera-t-elle ?</p> <h3> <span style="color:#d1420a;">2 – Les chances de l‘équipe</span> </h3> <p>Privée de <span class="caps">CAN</span> pendant trois éditions, l’Egypte a réécrit son histoire dès 2016 à l’occasion des éliminatoires de la <span class="caps">CAN</span> 2017 dont les Pharaons ont atteint la finale. Une période qui coïncide également avec l‘éclosion d’un collectif séduisant tiré par l’Argentin Hector Cuper, ancien coach de Valence et de l’Inter Milan, qui a pris en main l‘équipe en mars 2015.</p> <p>Souvent accusé pour son système de jeu minimaliste et très défensif, les chiffres montrent que l’entraîneur est en train de gagner son pari. Au Mondial, l’Argentin peut encore espérer gros. Le placement de l’Egypte dans le groupe A au côté du pays hôte, la Russie, l’Arabie saoudite et l’Uruguay peut être un atout. Surtout avec l’appui de l’ailier droit Mohamed Salah, stratège et joueur incontournable de l‘équipe au côté de l’emblématique gardien Essam El Hadary.</p> <h3> <span style="color:#d1420a;">3 – Les joueurs vedettes</span> </h3> <ul> <li><strong>Mohamed Salah</strong> <p>Difficile de parler aujourd’hui des Pharaons d’Egypte sans évoquer Mohamed Salah. Joueur de classe mondiale, le sociétaire de Liverpool a réalisé une saison phénoménale avec le club anglais (49 matches, 42 buts), qualifié pour la finale de la Champions League. Agile devant les buts, il est l’atout offensif dont Cuper a besoin pour parfaire sa stratégie. Le buteur des Reds est sans aucun doute l’une des clés de la réussite de l’Egypte. Il a inscrit 71 pour-cent des buts égyptiens dans les préliminaires de Russie 2018.</li></p> <li><strong>Ramadan Sobhi</strong> <p>Autre joueur à suivre, Ramadan Sobhi, le milieu de terrain de Stoke City. Révélé par le championnat égyptien dans lequel il portait les couleurs d’Al Ahly du Caire, dès ses 16 ans, le jeune homme pourrait participer à son premier mondial. À 21 ans, celui que l’on compare à son compatriote Mohamed Aboutrika, est le deuxième plus jeune joueur de la sélection égyptienne après la légende Mido.</li></p> <li><strong>Essam El Hadary</strong> <p>À 45 ans, Essam El Hadary n’a toujours pas raccrocher ses crampons. Le gardien du temple des Pharaons sera même du voyage en Russie, après le retrait d’Ahmed el-Shennawy, 26 ans et actuel gardien égyptien, victime d’une blessure au “ligament croisé antérieur” en avril. Au-delà du record du gardien le plus vieux à disputer une Coupe du Monde, Essam El Hadary se rend en Russie avec une solide expérience.</li></p> </ul> <h3> <span style="color:#d1420a;">Fiche d’identité</span> </h3> <div style="border:double; background-color:#d3d3d3; "> <ul> <li><strong>Surnom</strong> : Les Pharaons</li> <li><strong>Entraîneur</strong> : Hector Cuper</li> <li><strong>Classement <span class="caps">FIFA</span></strong> : 31e </li> <li><strong>Calendrier des rencontres</strong> : Égypte – Uruguay (15 juin, 13h <span class="caps">GMT</span>, Iekaterinbourg Arena) ; Égypte – Russie (19 juin, 19h <span class="caps">GMT</span>, Stade de Saint-Pétersbourg) ; Égypte – Arabie saoudite (25 juin, 15h <span class="caps">GMT</span>, Volgograd Arena)</li> <li><strong>Effectif actuel</strong> : Ahmed El-Shennawy (Zamalek), Mohamed El-Shennawy (Al Ahly), Mohamed Awad (Ismaily) – Ahmed Fathi (Al Ahly), Ayman Ashraf (Al Ahly), Saad Samir (Al Ahly) – Tarek Hamed (Zamalek), Hossam Ashour (Al Ahly), Mohamed Magdy (<span class="caps">ENPPI</span>), Abdallah El-Said (Al Ahly) – Marwan Mohsen (Al Ahly),Essam El Hadary (Al-Taawoun), Shikabala (Al Raed), Ahmed El Mohamady (Aston Villa), Mohamed Abdel-Shafy (Al-Fateh SC), Ahmed Hegazi (West Bromwich Albion), Ali Gabr (West Bromwich Albion), Mohamed El Neny (Arsenal), Mohamed Salah (Liverpool), Sam Morsy (Wigan), Ramadan Sobhi (Stoke City), Omar Gaber (Los Angeles FC), Ahmed Hassan Kouka (Sporting Braga), Kahraba (Ittihad), Mahmoud Hassan Trezeguet (Kasimpasa), Amr Warda (Atromitos F.C), Hussein El-Shahat (Al Ain)</li> <li><strong>Joueurs de légende au Mondial</strong> : Rafai (3 buts, Mondial 1934) ; Abdelrahman Fawzi (3 buts, Mondial 1934)</li> </ul> </div> <iframe src="//embed.scribblelive.com/Embed/v7.aspx?Id=2778495&ThemeId=19714" width="100%" height="1200" frameborder="0"></iframe>
Voir plus