Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Tunisie : le parti Ennahdha proclame sa victoire aux élections municipales

Tunisie : le parti Ennahdha proclame sa victoire aux élections municipales

Tunisie

Le parti islamiste Ennahdha, donné légèrement gagnant des premières élections municipales en Tunisie, proclame sa victoire, assurant qu’elle était “très importante pour la transition démocratique”.

Les premières municipales libres de Tunisie ont été marquées par une forte abstention dimanche, les Tunisiens se disant démobilisés par les difficultés économiques et politiques, lors d’un vote jugé crucial pour enraciner la démocratie dans l’unique pays rescapé du Printemps arabe.

“Cette victoire du parti est très importante pour la Tunisie et pour la transition démocratique, on n’a pas encore les résultats finaux, mais les premiers indices montrent l’avance d’Ennahdha et sa réussite.” Se réjouit Imed Khemiri, porte-parole d’Ennahdha.

"J'ai tenu bon, et insisté pour que mes enfants aillent voter aussi... Mais je n'attends rien de ces élections, je fais mon devoir et c'est tout".

“La victoire dans cette élection revient à deux grands partis, Ennahdha et Nidaa. On considère que c’est très important pour la transition démocratique et que cela donne l‘équilibre nécessaire à la démocratie.” Ajoute-til.

Les résultats de ces législatives libres, les toutes premières dans l’histoire du pays devraient être publiés par l’Isie, instance en charge des élections qui n’a toujours pas confirmée la victoire de ce parti politique.

Les résultats publiés par un institut de sondage a donné le parti islamiste Ennahdha légèrement en tête avec 25 % talonné par le parti présidentiel Nidaa Tounès : 22 %, loin devant les autres formations. Des chiffres non confirmés par l’Isie, instance en charge des élections qui donnera ses résultats dans les jours à venir.

Mais sept ans après la révolution, qui avait suscité de nombreux espoirs, beaucoup de Tunisiens se disent déçus en raison d’une situation économique difficile, avec une inflation proche des 8 % et un chômage persistant au-dessus des 15 %.

Ils rejettent aussi les “arrangements” entre partis, aux premiers rangs desquels, l’alliance entre Nidaa Tounès et Ennahdha.

“Je suis déjà tombée dans leur piège en 2014, je ne vais pas refaire cette erreur”, lançait Kamilia Mlouki, une diplômée chômeuse de 23 ans venue voter blanc.

Repoussées à quatre reprises, ces municipales constituaient les premières élections depuis les législatives et la présidentielle de 2014.

Les 5,3 millions d‘électeurs tunisiens inscrits ont voté pour les conseillers des 350 municipalités, parmi 57.000 candidats. Ces conseillers devront ensuite élire les maires d’ici la mi-juin.

Voir plus