Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Mozambique : la Renamo se choisit un chef intérimaire après la mort de Dhlakama

Mozambique : la Renamo se choisit un chef intérimaire après la mort de Dhlakama

Mozambique

L’intérim de l’ancien guérillero et chef du principal parti de l’opposition mozambicaine Afonso Dhlakama, décédé jeudi, sera assuré par l’ex-député et ex-secrétaire général du mouvement Ossufo Momade, a annoncé samedi la Renamo.

“Le lieutenant général Ossufo Momade a été élu à l’unanimité au poste de coordinateur du travail de la commission politique nationale de la Renamo”, a annoncé devant la presse son porte-parole Alfredo Magumisse.

Le nouvel homme fort du parti a assuré qu’il poursuivrait l‘œuvre de M. Dhlakama. “Nous n’allons pas faire autre chose que ce qu’il a initié”, a-t-il promis lors de la conférence de presse de son parti.

"Pour l'instant, nous sommes en deuil. Laissez nous organiser les funérailles de notre commandant en chef (...) ce n'est pas encore le moment de trouver une date pour tout ça".

M. Momade à précisé qu’il dirigerait la Renamo jusqu‘à un prochain congrès dont il n’a pas précisé la date.

Afonso Dhlakama, premier opposant au régime

Agé de 65 ans, Afonso Dhlakama est mort jeudi de maladie dans son camp retranché des montagnes de Gorongosa (centre), non loin de Beira, la capitale de sa province natale.

Pendant trente-neuf ans, il a dirigé d’une main de fer la Renamo, qui a combattu le Front de libération du Mozambique (Frelimo, au pouvoir) jusqu’en 1992 au cours d’une guerre civile meurtrière.

Au retour à la paix, il est devenu le premier opposant du régime, mais a échoué systématiquement à l‘élection présidentielle.

Son parti avait repris les armes dans le centre du pays en 2013 pour contester la mainmise du parti au pouvoir. M. Dhlakama avait lui-même repris le maquis peu après sa défaite à l‘élection présidentielle de 2015.

Fin 2016, il avait proclamé un cessez-le-feu qui a permis de faire avancer les discussions en vue d’une paix durable.

Son décès inattendu fait peser des incertitudes sur la suite des pourparlers qu’il avait engagés avec l’actuel président Filipe Nyusi, alors que des élections générales sont prévues fin 2019.

Selon le programme rendu public samedi par la Renamo, une cérémonie officielle en l’honneur d’Afonso Dhlakama aura lieu mercredi prochain à Beira et il sera enterré le lendemain dans son village natal de Mangunde, à plus de 200 km de là.

Voir plus