Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Gabon : un nouveau gouvernement chargé d'organiser les prochaines législatives

Gabon : un nouveau gouvernement chargé d'organiser les prochaines législatives

Gabon

Un nouveau gouvernement a été mis en place au Gabon vendredi soir, trois jours après la démission de l’ancien gouvernement à la suite d’une décision de la Cour constitutionnelle.

Ce gouvernement intérimaire durera jusqu‘à ce que les législatives, plusieurs fois reportées depuis 2016 et dont la date reste inconnue, débouchent sur la formation d’un autre gouvernement.

Lundi, la Cour constitutionnelle gabonaise a mis fin au mandat des députés de l’Assemblée nationale tout en demandant la démission du gouvernement, alors que le Gabon aurait dû organiser des élections législatives avant fin avril.

Selon la Cour, le gouvernement a échoué dans l’organisation de ces élections au plus tard le 30 avril, après deux reports de ces législatives depuis décembre 2016. 

Le mandat de tous les députés étant terminé, le nouveau gouvernement est responsable uniquement devant le président Ali Bongo Ondimba.

Ce gouvernement de 40 ministres et ministres délégués ne comporte pas d’importants changements à ses postes clefs et sept représentants de l’opposition y ont été nommés.

Opposition et femmes, plus représentés

La politique d’ouverture, souhaitée par le président Ali Bongo Ondimba suite au dialogue politique d’Angondjé se poursuit donc. Trois nouveaux ministres viennent ainsi grossir les rangs de l’opposition au sein du gouvernement : Jean de Dieu Moukagni Iwangou, Michel Menga M’essonne et David Mbadinga.

La nouvelle équipe gouvernementale a été rajeunie et féminisée par rapport à la précédente. Le plus jeune ministre a à peine trente ans et on relève la présence de 13 femmes sur 40 ministres. Une proportion d’un tiers, souhaitée par Ali Bongo Ondimba, qui sera progressivement relevée à l’avenir.

Une nouvelle génération

L’ancienne génération – plusieurs ayant gouverné du temps de l’ancien président – est de plus en plus poussée vers la sortie, ou à des postes moins stratégiques. C’est le cas d’Alain Claude Bilie-By-Nze qui quitte la tête de la communication et ses fonctions de porte-parole du gouvernement, pour désormais se contenter des sports et de la Culture.

L’entrée de Justin Ndoudangoye (précédemment secrétaire exécutif de l’Autorité de régulation des transports ferroviaires (ARTF) et secrétaire général de l’Association des Jeunes Émergents Volontaires) au ministère des Transports.

Le Gabon se prépare à des législatives dont la date sera annoncée par la Cour lorsqu’elle aura été saisie par le Centre gabonais des élections (CGE), une instance nouvellement créée rassemblant des membres de la majorité et de l’opposition.

Les législatives ne devraient pas avoir lieu avant juillet au plus tôt, selon plusieurs commentateurs, alors que des élections locales sont prévues avant la fin de l’année et des sénatoriales début 2019.

Voir plus