Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Le magicien des rues malgaches

Le magicien des rues malgaches

Madagascar

A Madagascar, les spectacles de rue sont devenus courants. Sur l’avenue d’Analakely à Antananarivo, une foule se réunit en cercle dès 6h30 du matin. Les uns sont juste venus en curieux, d’autres sont des habitués des tours du magicien ; le quadragenaire Jean Rolland Rakotomandimby, qui émarveille le public depuis quinze ans.

“C’est héréditaire, explique Jean Rolland. Mon grand-père était éleveur de serpents. Avant, ils me terrifiaient mais maintenant ce sont mes compagnons. Orphelin à 10 ans, j’ai dû quitter l’école en 7e pour se prendre en charge. J’ai travaillé quelques années comme chauffeur pour un particulier mais je n’aimais pas la façon dont il me traitait. J’ai tout quitté du jour au lendemain après un drôle de rêve où je me voyais faire plein de tour de magie. Comme ça au feeling !”

Ses compagnons

Les serpents! Il les prend dans les champs, les lave et les dresse. Celui qui avait tant eu peur des serpents en a fait son gain de pain. Quand il ne fait pas ses tours dans la rue, il passe la journée à s’entrainer avec ses reptiles chez lui. Il les appelle ses compagnons de scène. Parmi ses tours phares, il insère trois serpents d’un coup dans le nez pour les faire ressortir par la bouche. Sans aucun trucage !

" C’est héréditaire. Mon grand-père était éleveur de serpents."

Au fil des années, ses tours ont évolué. Il aime défier les lois de la physique. D’une humeur brutale, il arrive à plier un fer 16 avec le torse. Et le clou du spectacle, tel un fakir, il n’hésite pas à dormir sur un lit de clous. Aujourd’hui, Jean Rolland Rakotomandimby souhaite être connu à l’international. Malheureusement il lui est difficile, même pratiquement impossible d’obtenir des papiers de sortie pour ses compagnons serpents.

Voir plus