Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Élections au Zimbabwe : l'Union européenne annonce l'envoi des observateurs

Élections au Zimbabwe : l'Union européenne annonce l'envoi des observateurs

Zimbabwe

Les cadres européens seront présents au Zimbabwe pour observer les élections générales prévues en juillet, ainsi que promet la Commission de l’Union européenne visiblement satisfaite par les avancées réalisées par le pays depuis la démission de Robert Mugabe.

Le Zimbabwe sur la bonne voie en matière de consolidation du processus de démocratisation. C’est l’intime conviction de l’Union européenne.

Lors d’une rencontre à Bruxelles avec Sibusiso Moyo, ministre zimbabwéen des Affaires étrangères et des Relations internationales, la vice-présidente de la Commission de l’Union européenne Federica Mogherini a salué ce dimanche les efforts fournis jusqu’ici par le régime d’Emmerson Mnangagwa pour que les élections générales dont présidentielle prévues en juillet soient des plus crédibles et apaisées jamais organisées depuis les 37 ans de règne sans partage de l’ancien président Robert Mugabe.

« La vice-présidente, Federica Mogherini, a salué l’engagement du gouvernement du Zimbabwe en faveur d‘élections pacifiques, transparentes et crédibles », peut-on lire dans le communiqué de presse rendu public la suite de la rencontre entre les deux autorités.

Et fort de ces avancées, l’UE ne s’empêchera pas de déléguer ses observateurs. « La vice-présidente, Federica Mogherini, a annoncé l’envoi d’une mission d’observation électorale de l’UE pour les prochaines élections harmonisées au Zimbabwe », poursuit le communiqué.

Mais, beaucoup reste à faire. « La vice-présidente, Federica Mogherini, a souligné l’importance de disposer d’un cadre juridique définitif pour la liberté d’expression, la liberté des médias et la liberté de réunion à temps pour les prochaines élections ».

Cette annonce de la Commission de l’UE intervient quelques semaines après l’engagement pris le 10 avril dernier par les autorités du Zimbabwe. Le pays s’apprête ainsi à accueillir les observateurs de l’UE pour la première fois depuis 15 ans. En effet depuis 2002, l’ancien président Robert Mugabe ne voulait pas des observateurs occidentaux.

>>> LIRE AUSSI : Élections au Zimbabwe : Harare enfin favorable à l’arrivée des observateurs occidentaux

Voir plus