Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Mozambique : une chanteuse en bisbille avec le gouvernement pour profanation du drapeau national (médias)

Mozambique : une chanteuse en bisbille avec le gouvernement pour profanation du drapeau national (médias)

Mozambique

Yolanda Boa a visiblement maille à partir avec les autorités de son pays. Dans une note circulaire rendue publique le 7 avril, le ministère mozambicain de la culture accuse la jeune musicienne d’avoir profané le drapeau national adpoté le 1er mai 1983.

Une accusation qui procède de la publication par l’artiste de ses photos sur internet, à l’occasion de la journée nationale de la femme mozambicaine le 7 avril. Connue pour son style vestimentaire audacieux, Yolanda Boa a célébré l‘événement en publiant deux photographies où elle apparaissait à demi nue, dans le cadre de ce qu’elle a appelé collection “Mozambican Woman is Good” (la femme mozambicaine est bonne).

Ce qui n’a pas été du goût du ministère de la Culture et du tourisme. Lequel estime que ces photos ont choqué et indigné le public, quitte à ternir l’image du Mozambique « dans le concert des Nations ».

Le ministre Silva Armando Dunduro a ainsi demandé à Yolanda et à bien d’autres artistes mozambicains de renoncer à ces pratiques qui, selon lui, sont aux antipodes des valeurs morales défendues par la Constitution mozambicaine.

Si elle est souvent applaudie pour la qualité de ses chansons, la chanteuse est souvent critiquée par les mélomanes mozambicains pour son look « extravagant » et « aguichant ».

Et selon d’autres sources, la publication pourrait valoir six mois d’emprisonnement ferme à Yolanda.

Voir plus