Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Présidentielle en Azerbaïdjan : le colistier de Raila Odinga, chef des observateurs africains

Présidentielle en Azerbaïdjan : le colistier de Raila Odinga, chef des observateurs africains

Kenya

<p><strong>Numéro 2 de la coalition de l’opposition « National Super Alliance » (<span class="caps">NASA</span>) et colistier de Raila Odinga lors de la présidentielle d’août dernier au Kenya, Kalonzo Musyoka conduira la mission d’observateurs africains qui suivront le déroulement de l‘élection présidentielle anticipée du 11 avril en Azerbaïdjan.</strong></p> <p>Initialement prévue en octobre, c’est le 11 avril prochain que l‘élection présidentielle aura lieu en Azerbaïdjan, selon un décret du président Ilham Aliyev, candidat à sa propre succession pour un second mandat de sept ans.</p> <p>Une élection qui se déroulera sous les yeux des observateurs venus du monde entier. La délégation africaine sera dirigée par Kalonzo Musyoka, numéro 2 de la coalition de l’opposition « National Super Alliance » (<span class="caps">NASA</span>) et colistier de Raila Odinga lors de la présidentielle d’août dernier au Kenya.</p> <p>“Pour votre gouverne, nous sommes un groupe de 24 observateurs de tous les continents, la plupart des parlementaires ayant une grande expérience dans l’observation des élections dans le monde et nous attendons un regard objectif sur les bonnes pratiques du processus électoral” s’est félicité Musyoka qui s’apprêtait cet après-midi à monter dans l’avion pour Bakou, la capitale azerbaïdjanaise.</p> <p>Musyoka a été invité par le « Centrist Democrat International » (<span class="caps">CDI</span>), une <span class="caps">ONG</span> de promotion de la démocratie en Amérique latine et en Europe. <span class="caps">CDI</span> dit effet vouloir capitaliser la grande expérience diplomatique et politique de l’ancien ministre kényan des affaires étrangères. L’institution a aussi évoqué le fait que Musyoka a participé en tant que candidat aux trois dernières élections présidentielles.</p> <p>Toutefois, des observateurs dénoncent “l’incivisme” de Musyoka le 26 octobre pour avoir boycotté la reprise de la présidentielle d’août invalidée par la Cour suprême pour “irrégularités graves”. “Que peut proposer Musyoka lorsqu’on sait que lui-même a affiché son irresponsabilité dernièrement ? “, s’interroge un jeune de la localité de Kisumu.</p> <p>C’est la deuxième fois que le député de Mwingi Nord va observer une élection hors du continent après le scrutin présidentiel en 2013 au Sri Lanka.</p>
Voir plus