Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L'OMS pour une couverture de santé pour tous en Afrique

L'OMS pour une couverture de santé pour tous en Afrique

Afrique

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) veut parvenir à une couverture santé universelle en Afrique.

La question a rassemblé une centaine d’experts et analystes au siège du bureau régional Afrique de l’organisation à Brazzaville au Congo. Une couverture nécessaire qui va permettre aux différentes communautés d’accéder à l’offre de santé à moindre coût.

« En 2015, lors de l’adoption des objectifs du développement durable, les dirigeants mondiaux ont effet promis de prendre des mesures concrètes dans le but de faire prospérer l’idéal de la santé pour tous. En ce jour où nous célébrons la journée mondiale de la santé 2018, le monde reconnaît que chaque individu a le droit de bénéficier des soins de santé dont il a besoin. Nous assistons à un élan mondial en faveur du changement des politiques afin de converger résolument vers la couverture santé universelle par tous et pour tous », explique Tshidi Moeti, directrice de l’OMS pour l’Afrique.

Les populations en bonne santé sont les populations qui peuvent travailler et produire. Les populations en bonne santé n’ont pas besoin de trop dépensé pour la santé. Elles ont de quoi envoyé leurs enfants à l’école. Elles produisent une génération de ressources humaines compétentes.

D’après l’organisation, cette couverture englobe la gamme complète des services de santé essentiels de qualité, qu’il s’agisse de la promotion de la santé, prévention, différents traitements, réadaptation et soins palliatifs.

Malgré plusieurs disparités, plusieurs initiatives ont été prises et des efforts fournis pour parvenir à cette couverture. Dr Fatoumata Diallo est le représentant de l’OMS pour le Congo.
 
« Il faut reconnaître qu’au niveau du pays (le Congo, ndlr), le système de santé souffre encore et la couverture en soins de santé est encore très faible. Il reste très faible en ce sens que 24 %, seulement, ont accès à des soins curatifs du fait de la rupture chronique des médicaments essentiels génériques et surtout de l’insuffisance du personnel qualifié… Aussi, on a moins de 70 % de couverture de soins préventifs. En planification familiale, on est qu’à 40 %.’‘

Pour Martin Ekeke Monono, expert en politique de santé, stratégie et gouvernance au bureau de l’OMS pour l’Afrique, l’intérêt d’une couverture santé universelle est très capital ; la santé étant le prérequis indispensable pour un développement. Les pays africains se doivent d’investir dans la santé qui est un droit, mais aussi un argument économique.

Selon Laudes Martial, correspondant d’Africanews à Brazzaville, en choisissant le thème : « Couverture santé universelle pour tous et par tous », pour célébrer la journée mondiale de la santé, l’OMS veut simplement rassembler, sinon unir toutes les énergies et toutes les compétences pour parvenir à cette couverture qui laisse à désirer dans bon nombre de pays africains ».