Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Sierra Leone : le pouvoir exige un audit des élections dans les bastions de l'opposition

Sierra Leone : le pouvoir exige un audit des élections dans les bastions de l'opposition

Sierra Leone

Le Parti de tout le peuple (APC) insatisfait des résultats du second tour de la présidentielle du 31 mars dernier dans le sud de la Sierra Leone. Le parti au pouvoir exige ainsi un audit des résultats dans cette partie du pays réputée acquise au Parti populaire de Sierra Leone (SLPP), principale formation de l’opposition.

L’information a été donnée ce mercredi par « Sierra Leone Decides », une ONG de surveillance des élections qui a cité une lettre signée du secrétaire général national de l’APC, Osman Foday Yansaneh, et adressée le 2 avril à la représentation dans le sud de la Commission nationale électorale (NEC).

La missive fait état des dysfonctionnements et de fraudes susceptibles selon l’APC, d’influer sur les résultats du scrutin. “Nous avons découvert que dans de nombreuses régions de votre région le nombre de votants est supérieur à celui d’inscrits. On a également noté des taux de participation à 100%”, indique le document. Et l’APC dit détenir des preuves. « Nous avons par la présente joint une liste de tous les bureaux de votes concernés par nos accusations », poursuit la lettre.

C’est ainsi que le pouvoir demande à la NEC de procéder à un audit de ces résultats aux fins de leur certification.

Au premier tour de cette élection présidentielle aucun des seize candidats dont deux femmes, n’a pu obtenir plus de 55% de suffrages pour l’emporter sur les autres. Julius Maada Bio du SLPP et Samura Kamara de l’APC se sont donc affrontés au deuxième tour le 31 mars dernier.

En attendant la désignation du vainqueur, l’Union européenne, dans son rapport préliminaire sur le second tour, a salué les efforts de la NEC qui selon l’institution aurait tenu bon face au comportement peu amène des candidats et de la force publique.

Le gagnant du deuxième tour, succédera à Ernest Bai Koroma, qui n’a pas briguer un troisième mandat consécutif ainsi que l’interdit la Constitution sierra-leonaise.

Cette élection présidentielle est la dernière étape d’un processus électoral qui a débuté en mars avec les législatives et les locales à travers le pays de l’Afrique de l’Ouest.

Voir plus