Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sci tech

sci-tech

Cameroun : le centre ''Orchidée Home'' en aide aux enfants autistes

Cameroun : le centre ''Orchidée Home'' en aide aux enfants autistes

Cameroun

Joseph Kenfack est pneumaticien à Douala, capitale économique du Cameroun. Autiste, le jeune homme a été abandonné par sa famille à cause de son handicap. Après avoir lutté contre la stigmatisation pendant plusieurs années, Joseph a réussi à s’insérer dans la vie active.

‘‘Il est né normalement comme tous les enfants, c’est quand il avait neuf ans qu’on a constaté ce handicap. Il a fait plus de six ans à l’hôpital. Quand il s’est donc levé de l’hôpital, il a commencé » à faire de petits travaux. Il est très puissant, il travaille beaucoup’‘. Raconte Thérèse Nguea, voisine de Joseph.

L’autisme reste une maladie très peu connue au Cameroun. Les malades sont parfois considérées comme des fous. Et dans le but de les aider à s’insérer dans la vie actives, Marie Mélanie Bell, mère d’enfant autiste, à créer en 2005 le Centre Orchidée Home.
Le centre prend en charge les enfants atteints d’autisme et de troubles de développement.

‘‘Nous avons construit l’école et avec ce projet qui avait été écrit par un psychologue, nous avons commencé à fonctionner parce qu’il n’y avait pas de réponse autre, nulle part au Cameroun. L’accès à l’école ordinaire est fermé aux enfants autistes donc j’avais que ce projet à réaliser ou mon fils était condamné à rester à la maison’‘, explique Marie Mélanie Bell, Présidente du Centre ‘‘Orchidée Home’‘.

Olivier Bell – son fils – aujourd’hui âgé de 29 ans gagne sa vie à travers ses tableaux de peintures. Certains de ses œuvres sont exploitées par des entreprises pour réaliser des produits dérivés tels que les vêtements et des objets décoratifs.
Ici, les enfants bénéficient d’un encadrement approprié qui tient compte de leur déficience en matière de communication. Mao MA SOUHE SOUHE est Orthophoniste

‘‘La personne autiste ou l’autiste est caractérisé par trois choses essentielles ce qu’on appelle le trio logistique. C’est sur le plan social nous constations un retard social, c’est une personne qui ne va pas tenir compte de l’environnement qui existe devant lui. C’est un enfant qui peut être loin de ce qui se passe devant lui, qui ne tient pas compte des différents mouvements et de changement qui ne va pas tenir compte des aller et venus des parents qui ne s’inquiète pas comme un enfant de cet âge. Ça, c’est sur le plan social, sur le plan comportemental, nous allons observer que c’est des personnes qui sont réfractaire aux changements’‘.

Le Centre Orchidée Home organise des campagnes de sensibilisation pour faire connaître la maladie et amener les populations à comprendre que les personnes autistes sont normales. Le plus grand frein à leur prise en charge est le manque de personnel spécialisé.

Mélanie Bell a également créé un institut supérieur qui forme les orthophonistes, les psychologues et des éducateurs spécialisés dans la prise en charge de cette pathologie. Elle envisage d’ailleurs de créer un campus universitaire dans les tout prochains mois.
 

 

Voir plus