Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sci tech

sci-tech

Afrique centrale : bientôt un centre de dépollution des résidus d'hydrocarbures

Afrique centrale : bientôt un centre de dépollution des résidus d'hydrocarbures

République du Congo

À partir de 2019, l’Afrique centrale son tout premier centre de traitement des boues issues des hydrocarbures. Basé à Pointe-Noire au Congo, il contribuera vraisemblablement au maintien de l‘équilibre écologique dans le Bassin du Congo.

Un constat. C’est Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou, ministre congolais, ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation technologique qui l’a fait le 30 mars dernier à Tchiamba-Nzassi au sud de Pointe-Noire, capitale économique du Congo.

C’est ici, précisément au village Tandou-Mboma, que l’entreprise Green Services est en train de construire un bio centre. À la fin des travaux prévue en décembre prochain, l’entreprise dirigée par des hommes d’affaires venus de la République de Saint-Marin (nord de l’Italie) dépolluera puis transformera en fertilisants agricoles biologiques, les boues issues d’hydrocarbures.


Lionel Sanz décrivant le site du centre bio de Tandu-Mboma

Ce, par une technique plus ou moins spécifique n’ayant recours ni à l’enfouissement, ni à l’incinération. En effet, les boues reçues par les seize bassins seront mélangées de l’eau, de la mélasse et de quelques bactéries afin d’obtenir des fertilisants tout à fait bio. « C’est la première fois que ce procédé est utilisé à cette échelle au niveau des hydrocarbures », a expliqué Lionel Sanz, chef des travaux cité par les Dépêches de Brazzaville.

L’autre spécificité de ce centre de Tandou-Mboma est qu’il est le tout premier du genre en Afrique centrale. « C’est une première dans la sous-région Afrique centrale, un centre qui traite les boues hydrocarburées de façon organique, en utilisant aucun enfouissement, pas d’incinération, tout est biologique », s’est félicité Marcelo Della Corte, directeur général de Green Services.

Dans un contexte où les déchets pétroliers posent de sérieux problèmes environnementaux lorsqu’ils ne sont pas bien traités, l’Afrique centrale gagnerait à multiplier des initiatives de ce genre pour maintenir l‘équilibre écologique dans le Bassin du Congo qu’elle a le mérite d’abriter.