Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Affaire Miguna Miguna au Kenya : le chef de la police de l'aéroport limogé

Affaire Miguna Miguna au Kenya : le chef de la police de l'aéroport limogé

Kenya

Philip Ndolo a été démis ce vendredi de ses fonctions de chef de la police de l’aéroport de Nairobi, rapportent des médias locaux. Lesquels font un lien étroit avec le traitement administré il y a deux jours à l’avocat et opposant Miguna Miguna.

Est-ce la troisième victime de ce qu’on pourrait désormais appeler « Miguna gate » ? Difficile de l’affirmer avec exactitude. Tant les autorités n’ont pas encore commenté le limogeage ce vendredi du commandant Philip Ndolo, chef de la police du Jomo Kenyatta International Airport (Aéroport international Jomo Kenyatta) et l’affaire Miguna Miguna.

Toutefois, des médias locaux font référence à l’affaire Miguna en précisant que cette révocation intervient après la condamnation hier du ministre de l’Intérieur et du chef de la police pour « violation de décisions de justice » dans le cadre de l’affaire Miguna Miguna qui continue de défrayer la chronique.

Opposant quasiment anonyme, Miguna Miguna est aujourd’hui connu pour avoir participé à l’investiture symbolique de Raila Odinga en tant que président de la République le 30 janvier dernier. Accusé de trahison, il avait été arrêté puis expulsé vers le Canada, car les autorités expliquaient à l‘époque que Miguna aurait renoncé à sa nationalité kényane au profit de la citoyenneté canadienne depuis 2000.

>>> LIRE AUSSI : Kenya : un opposant accusé de trahison déporté vers le Canada

Non-respect des décisions de justice et bastonnade de journalistes

À son arrivée lundi dernier suite à une décision de justice enjoignant aux autorités de le présenter devant un juge, le candidat malheureux au poste de gouverneur en 2017 a été bloqué pendant deux jours à l’aéroport de Nairobi par les services de l’immigration.

>>> LIRE AUSSI : Kenya : l’opposant Miguna Miguna de nouveau expulsé du pays

Il a ensuite été placé mercredi soir sur un vol à destination de Dubaï, malgré des décisions de justice ordonnant qu’il soit libéré et présenté devant un juge. Selon les services de l’immigration qui ne lui ont pas permis de rentrer dans le pays, Miguna aurait refusé de demander un visa.

La détention de Miguna Miguna va donc donner du grain à moudre à des journalistes qui, pendant la couverture du feuilleton ont été brutalisés par les services de sécurité de l’aéroport. Parmi ces journalistes, Robert Gichira, caméraman de la télévision nationale « Nation TV », Stephen Letoo, journaliste à la chaîne de télévision privée « Citizen TV » et Sophia Wanuna, une journaliste de la chaîne de télévision « KTN News ».

Reste à savoir si d’autres autorités ne feront pas les frais du feuilleton Miguna Miguna.

Voir plus