Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Sierra Leone : l'ONU appelle les acteurs politiques à la retenue

Sierra Leone : l'ONU appelle les acteurs politiques à la retenue

Sierra Leone

L’appel a été lancé dans un communiqué rendu public ce vendredi par le Bureau des Nations unies en Afrique de l’Ouest et dans le Sahel (UNOWAS). Sans doute en raison de quelques tensions politiques observées à la veille du deuxième tour de la présidentielle du 27 mars prochain.

« Le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), Mohamed Ibn Chambas, appelle toutes les parties et dirigeants politiques à maintenir la paix et l’ordre en Sierra Leone à cette période critique de le processus électoral, et exhorte les Sierra-Léonais à exercer leur responsabilité », peut-on lire sur la page Twitter de l’institution.

Étant donné que les violences électorales en Afrique sont souvent liées à l’organisation, l’ONU en appelle au respect du travail des institutions dont la commission électorale (NEC). « Le Représentant spécial appelle les partis et les institutions à tous les niveaux à respecter le processus électoral et les lois et règles régissant les élections. Il est crucial que toutes les parties prenantes fassent preuve de retenue et n’interfèrent pas avec, ni ne compromettent l’indépendance et l’intégrité de la NEC », ajoute le document.

Une invite qui intervient quelque 4 jours avant le deuxième tour de la présidentielle du 27 mars prochain. Il opposera le candidat du Parti de tout le peuple (APC au pouvoir), Samura Kamara à celui du Parti du peuple de Sierra Leone (SLPP, opposition), Julius Maada Bio.

Mais, contrairement au premier tour, la campagne relative au second tour inquiète des observateurs. Notamment les discours à connotation tribale crachés par les deux concurrents. De quoi pousser les observateurs à redouter un second tour sur les braises. Quitte à replonger ce pays qui s’est pourtant remis il y a 16 ans, de la guerre civile qui avait fait entre 1991 et 2002 plus de 120 000 morts et de nombreux mutilés.

Voir plus