Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

5.000 Ethiopiens fuient vers le Kenya après la mort de 9 civils

5.000 Ethiopiens fuient vers le Kenya après la mort de 9 civils

Ethiopie

D’après une annonce faite mardi par la Croix-Rouge kényane, près de 5.000 personnes, pour la plupart des femmes et des enfants se sont réfugiées du côté kényan de la ville de Moyale.

Elles ont quitté la partie éthiopienne, où neuf civils ont été tués le week-end dernier par des soldats éthiopiens dans des circonstances controversées, relatées ici par quelques témoins.

“L’armée est arrivée et a commencé à tuer des gens, tuant beaucoup de gens sans but et c’est pourquoi moi et les huit membres de ma famille avons fui l‘Éthiopie et sommes venus chercher refuge ici au Kenya…. “ raconte Hula Galgalo, originaire de Bole en Ethiopie.

“C‘était à 13 heures, je préparais de la nourriture quand j’ai entendu des coups de feu et je savais que c‘était l’E.D.F. (Forces de défense nationale éthiopiennes) qui tirait sur des civils. Après avoir vu ça, j’ai couru au Kenya à pied…” se souvient Qaliti, originaire de Chamuk en Ethiopie.

L’agence officielle ENA avait rapporté dimanche que des soldats avaient tué neuf civils près de Moyale, après les avoir pris par erreur pour des membres du Front de libération oromo (OLF), un groupe armé rebelle dont les membres sont poursuivis par l’armée éthiopienne.

Moyale, ville coupée en deux par la frontière entre le Kenya et l’Éthiopie est située en région oromo, du nom de la plus importante ethnie du pays. Cette localité est l‘épicentre d’un mouvement de contestation ayant débuté fin 2015 et dont la répression a fait au moins 940 morts.

Voir plus