Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

République Centrafricaine : supplice d’un viol de masse aux alentours de Bossangoa (MSF)

République Centrafricaine : supplice d’un viol de masse aux alentours de Bossangoa (MSF)

République Centrafricaine

Médecins sans frontières à déclaré jeudi que des miliciens avaient attaqué, kidnappé et violé en masse un groupe important de femmes dans une région isolée du nord-ouest de la République centrafricaine le mois dernier.

L’ONG médicale déclare avoir soigné 10 survivantes des violences du 17 février près de Kiriwiri, un village situé à 56 kilomètres de Bossangoa.

Craignant d’autres agressions si elles venaient à se rendre dans un hôpital, les femmes n’ont pas bénéficié d’un traitement médical d’urgence jusqu‘à près de deux semaines après les faits.

Cette attaque n’est qu’un exemple parmi tant d’autres des violences sexuelles perpétrées contre les femmes dans une logique de violence extrême à l’égard de la population.

Selon les survivantes, de nombreuses autres victimes de cette attaque sont restées au village, préférant ne pas se rendre à l’hôpital de Bossangoa par peur des stigmatisations liées au viol, y compris la crainte d’être exclues de leur communauté en cas d’identification en tant que survivantes.

Dans son rapport, Médecins sans frontières explique que les femmes avaient quitté leur village pour aller chercher de l’eau et s’occuper de leurs champs lorsque les attaques ont eu lieu.

MSF n’a pas identifié le groupe derrière l’agression.

Cette dernière attaque porte le nombre total de survivantes de viol et d’agressions sexuelles soignées par l’équipe de MSF à Bossangoa à 56, de septembre 2017 à aujourd’hui, soit beaucoup plus que les treize femmes prises en charge entre janvier et août 2017.

Cette augmentation est non seulement le reflet d’une recrudescence de la violence dans la zone, mais aussi d’une intensification des activités du programme de MSF de lutte contre les violences sexuelles.

Voir plus