Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

[PHOTO] Burundi : Pierre Nkurunziza en mode pasteur pour « moraliser » ses compatriotes

[PHOTO] Burundi : Pierre Nkurunziza en mode pasteur pour « moraliser » ses compatriotes

Burundi

Le chef de l’Etat burundais vient d’achever une série de descentes dans les provinces du pays. Selon le site internet de la présidence de la République, ces descentes avaient pour objectif principal de « moraliser » la le peuple burundais. « Cette séance s’inscrit dans le cadre de la tournée qu’effectue le chef de l’Etat dans les provinces du pays pour parler à la population de la prise de conscience de leur citoyenneté, mais aussi de l’amour que les Burundais doivent porter à leur pays », peut-on lire sur le site.

Son Excellence Pierre Nkurunziza en séance de moralisation de la société en province Bujumbura

Une moralisation pas seulement d’une couche sociale, mais de tous les Burundais dans leurs diversités multiformes : jeunes, vieux, cadres, paysans,…. Personne n’a été exclu de ces rencontres semblables aux campagnes d‘évangélisation des églises dites de réveil. En raison de l’enjeu : « Nous devons prendre conscience que les générations qui nous ont précédées ont accompli le plus dur, ont fait des sacrifices suprêmes pour que le Burundi soit ce qu’il est aujourd’hui et nous devons faire notre possible pour que nous léguions à nos enfants et petits-enfants un beau pays, de lait et de miel comme nos ancêtres nous l’avaient laissé »

Ces descentes interviennent au moment où le pays est en pleine campagne pour une réforme constitutionnelle. Une réforme qui devrait lui permettre de briguer un troisième mandat.

Mais, une initiative sévèrement critiquée non seulement par l’opposition en exil et à l’intérieur, mais aussi par la communauté internationale qui a déjà sanctionné plusieurs dignitaires du régime. Il est aussi reproché à Pierre Nkurunziza de violer les droits de l’homme en raison des arrestations arbitraires et exécutions sommaires que lui attribuent des ONG.

Le pays est ainsi plongé dans une grave crise politique dont le dégel tarde à venir en dépit de multiples tentatives de dialogue.

Voir plus