Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L'Éthiopie appelée à l'exemplarité en tant que siège de l'UA

L'Éthiopie appelée à l'exemplarité en tant que siège de l'UA

Ethiopie

L‘Éthiopie abrite le siège de l’Union africaine. Un rappel que lui fait l’Union africaine pour envisager des solutions durables à la grave crise sociopolitique qui secoue le pays ces derniers temps.

L’union africaine a rendu publique ce mercredi une déclaration dans laquelle elle s’est prononcée sur la situation en cours en Éthiopie. « Le Président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, suit de près la situation en Éthiopie », soulignent les premières phrases de la déclaration.

Texte hyperlien : Déclaration du Président de la Commission de l’Union africaine sur la situation en Éthiopie

Une situation des plus préoccupantes symbolisée par un état d’urgence en cours depuis le 16 février dernier suite à la démission du Premier ministre, Hailemariam Desalegn, « afin d‘être en mesure de protéger le système constitutionnel ». Cet état d’urgence qui va officiellement durer six mois, intervient après certaines mesures de décrispation comme la libération des leaders de l’opposition et des journalistes.

Il rappelle, à cet égard, que l'Ethiopie abrite non seulement le siège de l’Union africaine, mais est aussi un membre important de l'Union

Mais, en réinstaurant l‘état d’urgence, l‘Éthiopie pourrait connaître une reprise des mouvements de protestation contre le gouvernement dont celui des Oromos débuté en 2015. Et dont la répression aurait fait plus de 400 morts en 2016, selon un rapport de Human Rights Watch.

De là à craindre le pire pour ce pays qui a pourtant l’honneur d’abriter le siège de l’UA, l’Afrique en miniature. «Il (Président de la Commission) rappelle, à cet égard, que l’Ethiopie abrite non seulement le siège de l’Union africaine, mais est aussi un membre important de l’Union ».

Siège de l’UA à Addis-Abeba

Une sorte d’invite à l’exemplarité, car pour l’UA, il faut privilégier la paix et la stabilité. « Il (président de la Commission) souligne la nécessité pour tous les acteurs concernés de faire preuve d’esprit de responsabilité et de s’abstenir de tout acte susceptible de porter atteinte à la paix et à la stabilité. Il s’agit là de biens publics précieux sans lesquels ni prospérité ni démocratie ne sont concevables », ajoute le texte.

Moussa Faki Mahamat

C’est donc clair. La paix et la stabilité en passent par la tolérance, le dialogue et la prise en compte des préoccupations des « exprimées par des segments de la population ».

Voir plus