Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : un an après sa mort, Tshisekedi pas toujours inhumé

RDC : un an après sa mort, Tshisekedi pas toujours inhumé

République démocratique du Congo

Ce 1e février marque le premier anniversaire de la disparition de l’opposant historique congolais, Etienne Thsisekedi à Bruxelles en Belgique. Un an après, la dépouille du sphinx de Limeté se trouve toujours dans un funérarium belge.

En août, pourtant, un accord entre sa famille biologique, les pouvoirs publics et l’UDPS, sa formation politique, définissait les modalités du rapatriement de son corps et de son inhumation. L‘état prendrait en charge les dépenses y relatives alors que l’opposant décédé à 84 ans, devait reposer pour l‘éternité dans une concession familiale à Nsele, à la périphérie de Kinshasa. L accord accouchera cependant d’une souris.

Le rapatriement et l’inhumation du corps du fondateur de l’udps, fait les frais des contradiction politiques entre l’opposition et le pouvoir. Les cadres du parti dénoncent’‘ la mauvaise volonté de Kabila qui considère toujours Tshisekedi même mort comme opposant’‘. ‘‘Contrairement à ce qui est dit, l’UDPS ne pose pas de conditions politiques à ce rapatriement. Mais le régime a peur des manifestations de rue si le corps revient” , déclare Ange Pabolangi de la section UDPS Bruxelles.

Ce que réfute le pouvoir qui se dit ouvert au dialogue sur ce dossier. La crise politque en cours en RDC suite au maintien au pouvoir de Joseph Kabila malgré la fin de son deuxième et dernier mandat en décembre 2016 n’est pas sans conséquence sur ce dossier.

A ce souci lié aux obsèques s’ajoute une autre contradiction, celle de la gestion de l’UDPS. La formation politique créée par Tshisekedi est aujourd’hui un serpent à deux têtes. On parle aujourd’hui de l’UDPS aile Limeté dirigée par Félix Tshisekedi, fils de son père et de l’UDPS version Bruno Thsibala, l’actuel Premier ministre de la RDC.

Voir plus